Magazine Sport

Football - Ligue 1 - Retour sur la 35ème journée

Publié le 04 mai 2010 par Supra

Derrière Marseille, tout reste ouvert

En obtenant le match nul à Auxerre pour ce qui était considéré comme la finale du championnat, Marseille s'est encore un peu plus rapproché d'un titre de champion de France qui pourrait être officialisé dès mercredi. Derrière, le suspense reste entier, le troisième et le sixième n'étant séparés que de quatre points. Dans la lutte pour le maintien, Saint-Etienne joue à se faire peur.

Marseille, droit au titre

Football - Ligue 1 - Retour sur la 35ème journée

Comme souvent en Ligue 1, à trop attendre d'un match, on en ressort déçu. Vendredi soir, la rencontre opposant Auxerre à Marseille n'a pas tenu toutes ses promesses, l'enjeu ayant pris le pas sur le jeu. Par peur de perdre, les deux premiers du championnat nous ont offert un spectacle insipide. L'OM a semblé avoir retenu la leçon du match aller où les Bourguignons étaient venus s'imposer au Vélodrome (0-2) contre le cours du jeu. Cette fois, les hommes de Didier Deschamps ne se sont pas livrés, laissant le soin aux Auxerrois de produire le jeu. Ces derniers ont bien évidemment refusé ce cadeau empoisonné. Résultat, un match très hâché au cours duquel Pedretti et Brandao auraient dû être expulsés. Lucho Gonzalez sur un centre de Valbuena (21ème), Pedretti sur un centre de Jelen (53ème), Brandao (61ème et 67ème) ainsi que Jelen sur un centre de Contout (88ème) s'y sont bien essayés, sans succès. Ce match nul a mis fin à ce qui pouvait rester de suspense dans notre chère Ligue 1. Marseille sera champion de France 2009/2010, et ce peut-être dès mercredi soir, car en cas de victoire contre Rennes et de non succès d’Auxerre à Lyon, les Phocéens seront officiellement champions.

Lyon - Bordeaux, même combat

Bordeaux

Respectivement éliminés en quart de finale et en demi-finale de la Ligue des Champions, Bordeaux et Lyon pourraient ne pas disputer la plus grande compétition européenne la saison prochaine. Mais dimanche, les deux derniers représentants français en C1 ont trouvé les ressources  nécessaires pour rebondir. Après une série de six matches sans victoire, les Bordelais se sont relancés en disposant, non sans mal, de Toulouse à Chaban-Delmas. Comme un symbole, c'est Ciani, très critiqué ces dernières semaines, qui a inscrit le  seul but de la rencontre. De leur côté, cinq jours après avoir reçu une leçon de football contre le Bayern Munich (0-3), les Lyonnais ont réussi à s'imposer à Montpellier. Dans un match tendu et fermé, les hommes de Claude Puel s'en sont sortis grâce à une grande force de caractère et à une envie énorme, à l'image de Lisandro, heureux comme un gamin à la fin de la partie. 

Une course à l'Europe enivrante

Gervinho
Néanmoins, il apparaît certain qu'au moins un de ces deux clubs ne disputera pas la Ligue des Champions la saison prochaine. En effet, en plus d'Auxerre qui possède encore un petit matelas d'avance, Lille a pris une option pour terminer sur le podium grâce à sa logique victoire contre Nancy. Meilleure attaque du championnat (66 buts), le LOSC n'a pas faibli contre une équipe nancéienne qui termine la saison en roue libre. Cabaye et Gervinho ont une nouvelle fois été les principaux artisans du succès des Nordistes. Malgré tout, avec son match en retard contre Monaco et un calendrier plutôt favorable, l'OL pourrait griller le LOSC sur le fil. Le suspense reste donc entier dans la course à l'Europe. Tenu en échec à Valenciennes au terme d'un match où les deux gardiens, Penneteau et Audard,  ont été  particulièrement inspirés, Lorient n'est quant à lui plus dans cette fameuse course, tout comme Rennes, défait à domicile par Sochaux qui restait pourtant sur neuf matches sans la moindre victoire. Saint-Etienne toujours menacé
Football - Ligue 1 - Retour sur la 35ème journée
Dimanche, Saint-Etienne aurait pu assurer définitivement son maintien en cas de victoire contre Lens. Le but de Diakhaté inscrit juste avant la pause avait donné un avantage capital aux Verts. Mais au retour des vestiaires, sous le déluge de Geoffroy-Guichard, les hommes de Christophe Galtié ont pris l'eau face à des Lensois réalistes qui ont su profiter des conditions très difficiles pour prendre l'ascendant, avec une certaine dose de réussite, comme en atteste le but de Jemaa qui glissait au moment de frapper et dont le tir, contré par sa propre jambe droite, lobait Janot. Cette correction permet au Mans et à Boulogne de garder un mince espoir de maintien. Menés 3-0 et condamnés à la relégation à la 80ème minute, les Boulonnais ont réussi l'exploit d'arracher le match nul alors que la plupart de leurs supporters avaient déjà quitté le stade. A huit points de l'ASSE à trois journées de la fin, l'USBCO conserve une infime chance de jouer en Ligue 1 la saison prochaine. Cela passe par une victoire mercredi à la Libération contre... Saint-Etienne.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Supra 201 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine