Magazine Politique

Météo et esprit

Publié le 04 mai 2010 par Jef06

Belle soirée de l’Université Populaire hier soir, fournie, où la chaleur et le rayonnement des réflexions contrastait avec l’humidité fraîche de cette pluvieuse journée niçoise et la tempête sur la Prom. Un intervenant sympathique, de talent et sachant, d’expérience, de quoi il parlait.

Le problème des banlieues est au centre de bien des réflexion, et c’est bien normal car elles interpellent le coeur de ce qui fonde nos sociétés. Elles sont paradoxales: le rêve de leurs habitants est la norme, la notre, et pourtant, peu s’y passe normalement. Le souhait de la plupart des immigrés récents qui y vivent, hormis quelques excités intégristes, est la normalité “à la française”, et pourtant,  elles se singularisent en quasi-ghetto. Elles auraient besoin de plus de bien des choses, et pourtant, ce sont les manques qui les caractérisent. Elles érigent la consommation en mythe et en fétiche, or c’est là qu’on consomme le moins et le plus mal. Elles ont besoin de travailler et possèdent,  des taux de chômage impressionnants…

Elles hébergent des gens dont le poids électoral pourrait faire basculer bien des choses et qui ne votent que très peu.

Certes, il y a un problème de moyens, mais l’assistanat et le clientélisme y font des ravages. Il y a des problèmes de sécurité, mais le sécuritaire les y aggrave. Il y a des problèmes scolaires, mais le “plus de la même chose” n’arrange rien, même si le “plus” est notoirement insuffisant.

Ghettoïsées, stigmatisées, elles sont pourtant l’endroit de bien des solidarités, de bien des convivialités, de bien des énergies qui pourraient être mieux employées; ceux qui s’en sortent possèdent une volonté dont le pays aurait grand besoin et pourtant ils subissent des discriminations.

Centre, et périphéries venant le féconder… D’elles sont déjà sortis de nouveaux genres musicaux qui, même si je ne les apprécie pas forcément toutes, ont amené un souffle nouveau. Arriverons-nous à faire bouger significativement ces périphéries desquelles, pour l’instant, se nourrissent la droite et l’extrême-droite ?

Hasard des calendriers, à l’initiative des Verts niçois, va s’organiser un séminaire de réflexion sur ces quartiers et sur l’action politique qui y serait la plus adéquate.

- “L’invraisemblable rapport parlementaire sur les pesticides”. Rue 89. Voir aussi les (gros) plombs dans l’aile du Grenelle 2. Le Monde.

- “La Grèce : une tragédie européenne”. Le Monde. **** “La zone euro est déjà en retard de croissance sur les autres grandes régions du monde, par manque de cohésion, par excès de croyance doctrinale. Plutôt que de tirer parti de finances publiques plus saines qu’ailleurs, elle met toute son énergie au service de l’apurement du passé plutôt qu’à celui de la construction du futur. Cela ressemble à s’y méprendre à une “conjuration des imbéciles” pour reprendre le titre du beau roman de John Kennedy Toole”.

- “La vraie dette”. Le Monde. ****


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Jef06 Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines