Magazine

journaldelarue

Publié le 10 décembre 2006 par Raymond Viger

Quand Guy A Lepage a soulevé la contradiction entre un événement qu’elle veut organiser pour la journée internationale des femmes le 8 mars et qu’en même temps elle demande au CRTC une licence pour un réseau de films sexy, je voulais en savoir plus. J’ai été sur son site en espérant avoir plus d’information. Beaucoup de photos sexy d’Anne-Marie Losique avec peu de textes. Je n’ai pas appris grand-chose.

Mme Losique se vantait d’avoir eu un million de clics sur son site dans les 5 jours qui ont suivi son passage à l’émission Tout le monde en parle. Est-ce qu’elle exagère? Aucune idée. Qu’elle ait eue une augmentation de traffic sur son site, j’en suis convaincu. Même mon blogue a su bénéficier d’une augmentation majeure de traffic parce que je parlais d’elle. D’une part, une présence à une émission très populaire comme Tout le monde en parle donne une visibilité incontestable. D’autre part, quand on parle de sexe, ça augmente aussi l’achalandage.

Mais que reste-t-il après cette vague? Quel est la fidélité du traffic ainsi créée? Quel est l’intérêt de cet achalandage? Si ce n’est que de voir des photos osées et sexy d’Anne-Marie Losique, le moindrement qu’une autre vedette en montre un peu plus et le traffic ira voir ailleurs.

Le comportement d’un certain nombre de personnes du grand public peut expliquer le comportement de certains médias. On dénonce l’hypersexualisation des jeunes. Mais c’est payant pour Musique Plus de présenter des vedettes les plus agichantes, le moins habillées et le plus frivoles. Ça rapporte du traffic. Et du traffic ça fait vendre les publicités. Plus on a de traffic, plus on vend cher nos annonces.

Est-ce la quantité de visiteurs qui est importante ou la qualité? Un public fidèle, qui nous lit, qui fait une réflexion et un débat avec nous, ça ne vaut pas plus qu’un grand nombre de zappeurs qui se promènent d’images en images, à la recherche d’une excitation de plus en plus forte?

Nous sommes tous complices et solidaires de notre société. Le média, ses artisans, les commanditaires… Nous avons tous un rôle de bon père de famille à jouer.

Autres textes sur Anne-Marie Losique

Anne-Marie Losique, le sexe et Tout le monde en parle

Anne-Marie Losique, le soft porn, Guy A. Lepage et Tout le monde en parle

Anne-Marie Losique et le sexe

Anne-Marie Losique, un million de french clics

Anne-Marie Losique « frenche » presque tout le monde à Tout le monde en parle

Tout le monde en parle se répète avec François Avard et Anne-Marie Losique

VOS COMMENTAIRES SUR ANNE-MARIE LOSIQUE

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous  par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Raymond Viger 488 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog