Magazine Politique

Hervé Gerbi, jeune avocat quadragénaire part à l'assaut de la citadelle Destot à Grenoble

Publié le 03 décembre 2007 par Exprimeo
Hervé Gerbi, jeune avocat grenoblois, vient de confirmer sa candidature aux municipales de Grenoble. Il se lance dans une campagne qui pourrait s'avérer considérablement plus ouverte que ce que les observateurs imaginaient initialement. Trois facteurs changent la donne Grenobloise. Tout d'abord, la nouvelle règle des 10 % pour se maintenir au second tour ouvre l'hypothèse d'une liste autonome des Verts y compris au second tour. Leur démarche autonome peut leur garantir une représentation municipale directe alors que l'ancienne règle des 12, 5 % des inscrits enlevait toute prespective de présence au second tour car le seuil, de fait, de 18 % était hors de portée. Ensuite, les législatives ont mis la droite en état de choc. Alain Carignon a donné l'exemple du retrait ponctuel pour apaiser la situation locale. Les autres acteurs des législatives marqués par un score sévère ont désormais un espace très réduit. Enfin, c'est l'émergence d'une nouvelle génération. Michel Destot va affronter des jeunes candidats. Fabien de Sans Nicolas a 30 ans. Hervé Gerbi a 40 ans. Cette nouvelle génération à laquelle il importe d'ajouter Julien Polat, très efficace Directeur de Cabinet d'Alain Carignon, va désormais occuper tout l'espace politique de la "jeune génération" renvoyant d'ailleurs dans des situations plus marginales d'autres acteurs locaux à l'exemple de M. Chamussy. Il y a encore deux inconnues majeures : la place du MoDem et l'impact du label UMP lors du vote. Le MoDem a sociologiquement un espace important sur Grenoble. Sera-il capable de canaliser ce fort potentiel ? Si oui, le MoDem fera le Maire de Grenoble au lendemain du 9 mars. Seconde inconnue, si le Président vivait une réelle décrue de popularité, c'est le socle même de la campagne du candidat local,Président des Jeunes UMP, qui se trouverait considérablement fragilisé pouvant aller jusqu'à un rapport de forces imprévisible à droite. Il est certain que les premiers débats publics contradictoires auront un rôle décisif. Hervé Gerbi est un redoutable débatteur, connaissant particulièrement bien les dossiers locaux et adoptant l'expression modérée quasi-radicale qui correspond bien à la sociologie particulière de cette Ville avec son nombre élevé d'ingénieurs, d'universitaires et d'enseignants. La marge de sécurité du Maire sortant peut résider dans l'accélération, avant le premier tour, d'un accord avec le MoDem. La campagne s'annonce considérablement plus ouverte que les prévisions du premier semestre 2007. L'électrochoc des législatives a installé une nouvelle donne aux effets collatéraux imprévisibles.

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Exprimeo 5182 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines