Magazine Cinéma

Par la lumière, écrire.

Par Videopaper
Par la lumière, écrire.
Magnifique travail de la lumière de la part du Directeur de la Photographie Martin Ruhe dans le film de Julie Delpy "La Comtesse". Un travail, tout en blancheur, en couleur de peau, en jour rentrant par la fenêtre. Miroir des corps exsangues aux couleurs mortes. Un travail délicat, toute en nuances subtiles, en variations ténues. Certains plans fixes relèvent sans ambiguïté aucune des peintres Flamands. Alors, l'image est toile, et donne au regard cette sensation de matière, d’ombres qui ne cessent de se perdre dans les creux des robes, de blancs qui ne cessent de s’abîmer en perpétuelles variations. Lumière narration, lumière constitutive du récit, son architecture intérieure, les arc boutant du sens. Lumière écriture.
A la lecture du générique, j’ai pu voir que ce film a été tournée en 35 mm et numérisé via un Arriscan et quant bien même, à ma grande déconvenue :-) l’étalonnage est noyé dans la partie post production (je n’ai pas pu distinguer le nom l'étalonneur !), car certainement que technique, on voit dans le travail de Martin Ruhe, que c’est celui, d’un auteur à part entière, un auteur qui par la lumière, écrit.

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Videopaper 36 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog