Magazine

La mort du petit commerce

Publié le 10 mai 2010 par Collectifnrv
niqab.jpg

Le sujet politique crucial du moment, la loi sur l'interdiction de la burqa inquiète au plus haut point quelques petits commerçants, fidèle à mon côté « Robin des bois », je me devais d'y revenir même si on a beaucoup lu sur le sujet.

Prenons, par exemple, Van Cleef & Arpels, Mauboussin ou Boucheron, pour n'en citer que quelques-uns, c'est une belle partie du chiffre d'affaires perdu à jamais. Les princesses du moyen-orient ne pourront plus y être accueillies dans leurs costumes suppresseurs de liberté de la femme.

Prenons, par exemple, les Galeries Lafayette dont la privatisation, de certains étages, n'altérait en rien la rentabilité financière annuelle lors de la venue des princes d'Arabie Saoudite, flanqués de leurs escouades de burqas d'acheteuses compulsives.

Prenons, par exemple, les petits hôtels de notre belle capitale, le Ritz, le Crillon, le George V, le Plaza Athénée contraints de refuser cette clientèle, indigne des droits de l'Homme (au féminin), les plus élémentaires. Sans oublier nos jolis lieux touristiques comme la côte d'azur, délestés de ces touristes bien trop voyants.

Prenons, par exemple, les petites compagnies de Jets privés et leurs sous-traitants loueurs de limousines, ces deux petites activités imbriquées ne se remettront pas de l'interdiction de ces clients embarrassants.

Qu'en sera-t-il également de l'acquisition immobilière par avenues entières ? C'est aussi un secteur dont le souci du traitement fait aux femmes se devra de refuser toute tractation commerciale pour l'exemplarité républicaine.

Le petit commerce ne s'en remettra pas.

Nicolas serait un de(y) croissant ?

burka.jpg

Agathe


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Collectifnrv 241 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte