Magazine Cinéma

Passionnément Teen Movies

Par Poisseman @Poisseman
Passionnément Teen Movies
Toujours jeune dans l'âme, je suis fana d'un genre de cinéma qui n'est pas du goût de tous: j'ai nommé les si mal vus Teen Movies. Je m'en fous, j'assume, je suis très bon client de cet humour d'ado quelque peu attardé qui découvre la vie sous un nouvel aspect, si bien réalisé. Car j'en ai vu des daubes du genre, oh oui, et dans ce cas on en sort dépité. Mais il y a aussi, autre que les films "en-dessous de la ceinture", ceux qui font dans l'horreur pour ados: une recette pas toujours bien adaptée; et pourtant je vais vous donner là aussi des exemples de titres fort réussis.
Passionnément Teen MoviesEn 1999, un film fait fureur de par le côté osé du traitement de son sujet - le sexe durant l'adolescence - et casse d'innombrables tabous via des scènes chocs et mythiques: American Pie. Du jamais vu, un coup de poker incroyable qui conduit à une cession claire: il y a un avant et un après ce film culte. Six suites en ont vu le jour (et perso, je les ai en DVD et apprécié), tout comme un grand nombre de clones. Je retiens Not Another Teen Movie (en vf Sex Academy, c'est clairement moins spirituel) qui en est une parodie. Fallait le faire, et c'est vraiment sympathique. Les Français ont réalisé leur version d'un Teen Movie: c'est encore plus trash, c'est sorti en 2001, et en plus c'est pas mal du tout: Sexy Boys. Mais le meilleur du genre, pour moi et sans contestation aucune, est le film qui va huit ans après le premier American Pie dépoussiérer ce cinéma encore tout récent: des obsédés (comme dab') + des gags sans temps mort + Mc Lovin = Supergrave. Une bombe qui reclasse les titres cités plus haut au rang d'antiquités, une tuerie qui éclate la rate tellement qu'on s'y marre, et ce même si l'on connait les dialogues par coeur. Tout simplement le Graal des Teen Movies.
Passionnément Teen MoviesPuis il y donc les films qui font peur... aux p'tits jeunes en manque de sensations fortes. Jusqu'alors réservés aux adultes (Freddy, Vendredi 13, Halloween), ces films vont voir leur public rajeunir et ce sont les collégiens qui vont en 1996 connaître les frissons en salles obscures avec Scream. La recette du tueur en série qui sévit en fac avait cependant déjà été utilisé en 1980 dans Le Bal de l'Horreur, mais ce sont les années 90 et 2000 qui y voient sa résurrection avec bien des sorties. Un ton plus sérieux et glauque, mais toujours avec des jeunes poursuivis durant la nuit et cherchant à survivre au Mal, nous avons un Jeepers Creepers tout bonnement excellent fort en sursauts et en adrénaline. Enfin, je classe dans cette catégorie de cinéma le récent Zombieland qui, même s'il s'adresse à un plus large public - et non plus aux seuls 14-18 ans - met en scène des ados opposés à des hordes de zombies (symbolisant le tueur en série). Un très grand film, là aussi.
Pour finir, je cite un film que je n'ai malheureusement pas encore vu (sorti direct en vidéo) et qui mixe les deux styles de Teen Movies: Lesbian Vampire Killers. Le titre me paraît suffisamment explicite pour avoir besoin d'en discuter; j'essaierai néanmoins de l'acheter à bon prix et alors je pourrai en faire une critique. La bande-annonce m'attirait fortement, et grande fût la déception d'une non-sortie en salle...
Passionnément Teen MoviesJ'espère vous avoir converti à un style de film qui n'est pas des plus apprécié, dont les navets sont nombreux, mais où certaines perles valent vraiment le visionnage.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Poisseman 322 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte