Magazine Société

Gran Scala: un Vegas à l'espagnole ?

Publié le 04 décembre 2007 par Grégory Roger

Un consortium de promoteurs anglais se lancent dans un défi fou: bâtir une ville entièrement consacrée aux loisirs en Europe, façon Las Vegas. Doté d'un budget de 17 milliards d'euros, ce projet pharaonique devrait démarrer fin 2008 dans le Nord de l'Espagne et rassembler des hôtels-casinos, des pars d'attraction, un hippodrome, des centres de congrès, un opéra, un golf, des musées, etc., et bien sûr des quartiers résidentiels, le tout alimenté par des énergies renouvelables (éoliennes, solaire). Conçue pour attirer environ 25 millions de visiteurs par an, Gran Scala représente une belle aubaine touristique et financière pour la région d'Aragon en Espagne qui accueillera ce site.
Ce projet sera présenté officiellement à la presse le 12 décembre à Saragosse, mais vous pouvez d'ores et déjà obtenir plus de détails sur cette dépêche de l'AFP.
Vu sur Pokernews.

Retour à La Une de Logo Paperblog

LES COMMENTAIRES (2)

Par Carolina
posté le 27 octobre à 00:13
Signaler un abus

Aragon prend de le valeur!!!!!!

Par sebas
posté le 15 janvier à 14:03
Signaler un abus

Comment peut-on se laisser abuser par de tels projets ? Comment les gouvernements élus par les peuples autorisent-t-il cela sous pretexte de course à l'emploi c'est une catastophe annoncé pour l'environnement doublé d'une catastrophe pour l'emploi. c'est une vison très court terme :

C'est la fuite en avant. celle de la confiance aveugle dans une poignées de promoteurs dont l'unique prommesse est celle d'un futur d'emplois précaires payés au lance-pierre. C'est donc cela ça les projets de developpementt durable que les grandes multinationales nous promettent à grand renfort de communication ?

Un projet de parc national inspiré du canada, axé sur l'environnment, l'observation de la faune et de la flaure, la randonnée, la visite, des pistes cyclables avec location de véhicules solaire (la région ne manque pas de soleil) Créerait sans doute autant d'emploi... Le seul problème c'est qu'il ne rapporterai pas un rond au mafias légales du jeu à Sébastien Tranchant, et sa l'ILD

Aucune réparatition des profits. Aucune concertation avec les defenseurs de l'environnement. Et dans 30 ans quand on aura fait le bilan, il sera bien sur trop tard. Il n'y aura plus une goutte d'eau dans la région, plus aucun animal et on licenciera tout les gentils esclaves qui auront passé leur vie à faire croupier ou pute payés au smic par ce que ça ne marchera plus comme tout industrie court terme Il y aura juste une demi-douzaine de multimilliardaire de plus sur la planète.

Ce n'est pas des projets pharaoniques mortifère dont le monde à besoin, c'est du développement durable et équitable

A propos de l’auteur


Grégory Roger 470 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine