Magazine Autres sports

Le repêchage 2010 sous la loupe: l'AFC Est

Publié le 14 mai 2010 par Sixverges
Le repêchage 2010 sous la loupe: l'AFC EstAprès une sabbatique qui a pris son envol juste avant le Super Bowl, je reprends le collier avec un tour d'horizon du repêchage au sein de l'AFC Est...
Longtemps la chasse gardée des Patriots, la division Est de l'AFC pourrait être une des plus compétitives de la NFL et ce malgré la présence des Bills de Buffalo.
BILLS DE BUFFALO
Les Bills avaient des besoins criants du côté de la ligne à l’attaque, des receveurs et d’un successeur éventuel à Trent Edwards. Ils ont plutôt choisi de repêcher le RB CJ Spiller (Clemson) au 9ième rang. Les jours de Marshall Lynch semblent être comptés à Buffalo mais le choix de Spiller laisse songeur. On ne discute pas les qualités offensives et la versatilité de CJ mais les Bills auraient certainement dû tenter de colmater des brèches plus évidentes. N’étant pas complètement dépourvus en RB (Jackson et Lynch, jusqu’à nouvel ordre), ils auraient eu la possibilité d’aller chercher un Anthony Davis ou un Brian Bulaga pour renforcer la ligne offensive.
Les Bills ont surpris beaucoup de monde (c’est un euphémisme) avec leur deuxième choix en sélectionnant le suave Torrell Troup (DT, Central Florida). Considéré comme un reach par à peu près tous les « zexperts », Troup et le 3ième choix Alex Carrington (DE, Arkansas St) feront partis du nouveau 3-4 defense buffalite. On se demande si le changement de schème défensif n’a pas un peu obnubilé les éclaireurs du Buffalo.
Les Bills ont continué de s’enfoncer en 4ième ronde en repêchant Marcus Easley (WR, Connecticut). Receveur rapide, Easley a connu un très solide Combine après une bonne saison à titre de senior (48 catches, 893 passes et 8 touchés), incidemment sa seule saison dans la NCAA. Il ne devrait pas être trop faire ombrage aux Lee Evans, Roscoe Parrish et Josh Reed qui pullulent à Buffalo. On n'est pas emballé, mettons.
On a attendu la cinquième ronde pour tenter de régler les énormes brèches de la ligne offensive. Et on n’est pas sûr qu’Edward Wang (OT, Virginia Tech) soit la solution. Dans les faits, on parle d’un projet avant tout. On en reparle dans 3 ans mais là non plus, nous ne frétillons pas.
En 6ième ronde, les Bills ont sélectionné les OLB Arthur Moats (James Madison) et Danny Batten (South Dakota St). Un DE au niveau collégial, Moats devra faire la transition au poste de linebacker. Certains analystes le comparent à James Harrison des Steelers. On va attendre avant de s’emballer. Et Batten, on en a jamais entendu parlé.
En 7ième ronde, les Bills ont finalement décidé d’essayer de trouver quelqu’un pour éventuellement remplacer Trent Edwards et/ou Ryan Fitzpatrick et/ou Brian Brohm. C’est Levi Brown (QB, Troy) qui devrait au mieux décrocher le poste de 3ième quart des Bills si tout va bien.
Leur deuxième choix de 7ième ronde, Kyle Calloway (OT, Iowa) a l’étiquette « perennial backup » dans le visage.
Un autre repêchage clownesque pour les Bills, une organisation qui devrait poursuivre avec beaucoup de régularité sa lente descente dans les bas-fonds de la NFL.
Notre cote:
Le repêchage 2010 sous la loupe: l'AFC Est
DOLPHINS DE MIAMI
Un repêchage pas très sexy pour les Dolphins de Bill Parcells mais un repêchage qui vient colmater plusieurs brèches en défensive notamment avec un accent général mis sur les joueurs de caractère. Sur les 8 joueurs repêchés, 7 étaient capitaines dans leurs équipes respectives. On a donc misé sur le leadership. Et n’oublions pas que l’arrivée de Brandon Marshall et de Karlos Dansby a donné pas mal plus d’oxygène aux Dolphins en réglant d’un coup deux positions particulièrement vulnérables après les départs de Jason Taylor et Joey Porter et du manque chronique d’un receveur physique et imposant. Personne ne va s’ennuyer de Ted Ginn Jr à Miami.
En 1e ronde, les Dolphins ont donc transigé pour reculer dans la grille, passant du 12ième au 28ième rang (via San Diego). Ils ont finalement jeté leur dévolu sur le DT Jared Odrick (Penn State), un hybride DT/DE qui semblait semer le scepticisme sur ses capacités à évoluer comme NT, la priorité absolue du repêchage chez le Miami. C’est avant d’avoir appris que c’est Randy Starks qui allait finalement chausser les crampons de Jason Ferguson au poste de NT, expliquant la sélection d’Odrick au détriment de NT plus naturel comme Dan Williams par exemple.
En deuxième ronde, les Fins ont sélectionné le OLB Koa Misi (Utah), un DE qui fera la transition à la ligne secondaire. Il a excellé au Senior Bowl et possède plusieurs atouts qu’apprécie Bill Parcells: Misi est tough, il a du chien et il est explosif.
Malgré une ligne offensive déjà bien garnie, les Fins ont quand même opté pour le OT John Jerry en troisième ronde. Classé parmi les 10 meilleurs OT prospects, les Phins ont fait un bon coup en le repêchant au 73ième rang. On planifie déjà de l’installer comme LG en remplacement de Justin Smiley, en disgrâce à Miami.
En quatrième ronde, Miami y est allé avec le choix du LB A.J. Edds (Iowa). Joueur intelligent malgré des habiletés athlétiques limitées, il devrait contribuer dès l’an prochain à titre de ILB sur les nickel packages. On parle quand même d’un projet à moyen ou long terme.
Les Dolphins avaient deux choix de 5ième ronde. Ils ont tout d’abord repêché le CB Nolan Carroll (North Carolina), un joueur qui devra prendre un numéro derrière Vontae Davis et Sean Smith pour espérer jouer ailleurs que sur les unités spéciales.
Mais le vol du repêchage pourrait s’appeler Reshad Jones (Georgia), un SS qui a dégringolé en 5ième ronde après un Senior Bowl atroce. Jones était jusque là étiqueté dans le top 50 toutes positions confondues. Une aubaine potentielle qui pourrait dès l’an prochain s’aligner comme FS en remplacement du putride Gibril Wilson parti à Cincinnati.
Les Dolphins avaient également 2 choix de 7ième ronde qui se sont matérialisés en 2 OLB, Chis McCoy (Middle Tennessee St) et Austin Spliter (Ohio St). Deux cols bleus que Bill Parcells devraient mettre à sa main.On parle ici d’accroitre la profondeur sur la ligne secondaire.
Un repêchage sans fla-fla, nullement flamboyant mais qui devrait porter ses fruits assez rapidement grâce aux bons soins de Bill Parcells et Tony Sparano. On leur fait totalement confiance.
Notre cote (en considérant les acquisitions de Marshall et Dansby)
Le repêchage 2010 sous la loupe: l'AFC Est
PATRIOTS DE LA NOUVELLE-ANGLETERRE
Bill Belichick est un génie à plusieurs niveaux mais le repêchage est sûrement l’art qu’il maîtrise encore le mieux.
Pour un deuxième repêchage consécutif, les Pats avaient surtout besoin de revamper leur défensive et c’est ce qu’ils ont fait. Ils ont d’abord choisi le CB Devin McCourty (Rutgers) en première ronde, un as sur les unités spéciales. Excessivement rapide, il est également un CB très physique sans être considéré comme un ballhawk. Sous la férule de Belichick, il devrait devenir une addition intéressante immédiate avec les Pats.
Les Patriots avaient 3 choix de deuxième ronde, une excellente approche pour développer des joueurs solides loin des projecteurs. Ils ont d’abord choisi le TE Rob Gronkowski (Arizona), une sélection qui pourrait être indicatrice d’un désir chez les Pats d'opter pour une attaque moins ouverte et plus «conservatrice» dans un proche avenir. Gronkowski soulève des questions sur sa capacité à rester en santé mais possède tous les atouts pour être un excellent receveur en plus d’être déjà un redoutable bloqueur. N’oublions pas que Brady et Moss ne rajeunissent pas et Wes Welker pourrait être absent en début de saison. On devrait voir les Pats revenir à une approche plus conservatrice en attaque.
Les Patriots ont consacré leurs 2 autres choix de deuxième ronde pour renforcer leur ligne secondaire. Ils ont d’abord mis la main sur l’OLB Jermaine Cunningham (Florida), un joueur qui a connu une saison Senior difficile et qui suscite des points d’interrogation sur sa maturité. On lui suggère d’écouter Bill attentivement.
L’ILB Brandon Spikes, un autre membre des Gators, pourrait devenir dominant pour les Patriots. Il a connu un très décevant Combine mais plusieurs observateurs le comparent à Tedy Bruschi. Il était le capitaine de la défensive floridienne et devrait contribuer immédiatement pour la Nouvelle-Angleterre.
En troisième ronde, les Pats ont opté pour le WR Taylor Price (Ohio), un receveur qui pourrait être de la formation partante dès la saison prochaine lui aussi. Extrêmement rapide, il est passé sous le radar de toutes les autres équipes de la NFL, dû certainement au fait qu’il évoluait dans une équipe qui préconisait la course avant tout. Un deep threat qui viendra enlever un peu de pression sur les épaules de Moss qui peut quand même en prendre pas mal.
En 4ième ronde, les Pats ont choisi un autre TE de qualité en Aaron Hernandez. Bien que moins efficace comme bloqueur que Gronkowski, il est possède de bonnes mains et est rapide pour cette position. Il aurait dû partir plus vite mais on a appris qu'il s'était fait pincer plusieurs fois à fumer du weed au collégial. Les chances qu'il en fume un gros avec Belichick sont minces.
En 5ième ronde, on y est allé du pittoresque Zolton Molko, un punter de Michigan. Un nom de punter effectivement.
En 7ième ronde, les Pats avaient pas moins de 4 choix répartis entre le C Thomas Welch (Vanderbilt); le DE Brandon Deaderick (Alabama); le DT Kade Weston (Georgia) et le QB Zac Robinson (Oklahoma St), un projet qui a impressionné l’état-major des Patriots lors du Senior Bowl où il avait surpassé Tim Tebow pour les gains par la passenotamment.
Avec l’historique de repêchages de Bill Belichik, on se doit donner une bonne note aux Patriots les yeux fermés. On ne parle pas de gros noms encore une fois cette année mais des joueurs qui répondront à des besoins précis (particulièrement à ce qui à trait aux 4 premières sélections) et qui devraient s'épanouir dans un système efficace comme celui des Pats. Il faut également prendre en compte que le travail de la direction des Patriots leur permet de pouvoir compter sur 2 choix de 1e et 2ième ronde déjà engrangés pour le prochain repêchage.
Notre cote:
Le repêchage 2010 sous la loupe: l'AFC Est
JETS DE NEW YORK
Le meilleur geste qu’auront posé les Jets lors du dernier repêchage est peut-être d’avoir obtenu Santonio Holmes des Steelers en retour d’un ridicule choix de 5ième ronde. Holmes sera suspendu les 4 premiers matches de la saison mais devrait constituer un ajout intéressant à l’arsenal des Jets. Il fera un bon duo avec Braylon Edwards bien que Holmes démontre du jugement sur un terrain de football mais pas à l’extérieur du terrain alors que pour Edwards, c’est ni un ni l’autre.
Pour ce qui est du repêchage, les Jets ont jeté leur dévolu en première ronde sur le CB Kyle Wilson (Boise State). Wilson est le type de joueur qu’affectionne Rex Ryan. Il joue avec émotion, il cogne dur et aime jouer physique avec les receveurs adverses en couverture homme-à-homme. Wilson devrait être un excellent complément à Darelle Revis et Antonio Cromartie et permettre aux Jets de présenter le meilleur trio de CB de la NFL.
En deuxième ronde, les Jets ont choisi d'investir dans le projet Vladimir Ducasse (OG, Massachussetts). Ducasse est immense mais demandera beaucoup de temps pour atteindre son plein potentiel. Il devrait commencer comme LG avant d’idéalement migrer vers le poste de tackle. Il n’a que 7 ans de football dans le corps. On parle donc d’un joueur à polir mais on fait confiance aux Jets.
Avec les départs de Leon Washington et Thomas Jones, les Jets avaient un besoin post-urgent de renflouer leur jeu au sol question d’épauler Shonn Greene. Ils ont donc repêché le RB Joe McKnight (USC) en quatrième ronde, un joueur rapide et fluide qui sème par contre des doutes sur sa durabilité. On parle possiblement d’une version édulcorée de Reggie Bush, ce qui est loin d’être un compliment pour McKnight. On laisse la chance au coureur mais on pense que Leon Washington n’aurait jamais dû quitter l’équipe, particulièrement pour un maigre 5ième choix
Avec seulement 4 choix pour ce repêchage, les Jets ont conclu en repêchant le FB John Conner (Kentucky) en 5ième ronde, le choix reçu des Seahawks pour Leon Washington. Bloqueur redoutable doté de bonnes aptitudes de receveur, « Terminator » a excellé au Combine et devient de facto le remplaçant tout désigné pour le vieillissant Tony Richardson. Mais on s'entend que la position de FB aurait pu attendre une autre année avant d'être améliorée.
Les Jets ont réussi à bien manœuvrer en maximisant le peu de choix qu’ils avaient pour ce repêchage même si on est sceptique envers Joe McKnight et la perte de Leon Washington. Ils n’ont pas amélioré leur ligne défensive qui comptera sur les vieillissants Shaun Ellis et Marques Douglas, deux vétérans de 33 ans qui montrent des signes d’essoufflement.
Notre cote:
Le repêchage 2010 sous la loupe: l'AFC Est

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Sixverges 1945 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines