Magazine

Aide-moi

Publié le 14 mai 2010 par Sébastien Michel
De Nicci French
éd. Fleuve noir, 300 p.
A partir de 6,17 € sur Amazon.fr
Holly a mené jusque là une vie bien réglée : mariée, bosseuse et amoureuse, sa vie respire l'équilibre, jusqu'à la goutte d'eau qui va la mener au naufrage. Un pas grand chose que ce débordement en vérité...
Aide-moi
Un soir de trop où accompagnée de son amie Megg et d'un client, Todd, elle se lance par goût du risque dans un défi qui la mène directement à goûter un cocktail d'interdits : drogue, sexe, violence. Ses excès nocturnes la frappent comme des uppercuts. Au matin elle est K-O, dans le lit de son mari. Quelques heures après elle est redevenue la sage Holly qui se remet à vivre comme le veut la raison. Mais une nuit a traversé son corps et son esprit et ne la quittera plus, comme cet inconnu qui l'a mené dans son marécage et revient en fantôme errant redire qu'il existe, qu'il l'a ravi et veut poursuivre son ravissement. Holly qui veut oublier cette nuit tragique commence à vivre les yeux ouverts l'envers de l'excès qui est le cauchemar : la violence s'empare d'elle en même temps que le maître chanteur lui rappelle qu'il la maîtrise. Holly perd le contrôle d'elle-même et devient donc à peu près insupportable avec tout le monde. L'emprise néfaste la conduit au recoin de la folie où un cri d'alarme la grave et l'intitule : aide-moi, lance t-elle à son entourage qui ne sait pas tout ce qui s'est passé cette nuit-là, à l'exception de Megg qui connaît un peu mieux les vraies raison de son naufrage. Les deux auteurs Nicci Gerrard et Sean French ont conçu un roman psychologique finement ciselé sur les lisières de l'excès et l'emprise mentale. On suit avec une certaine fascination dévorante l'itinéraire infernale de ce personnage qui s'enlise dans ses contradictions et sa démence en même temps que l'on perçoit l'évolution de tous les gens qui la détestent et qui l'aiment, qui essaient de la sauver ou de l'abandonner à son triste sort. Roman initiatique qui souffle la mort et la renaissance comme on grandit des pires déchéances.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Sébastien Michel 3013 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte