Magazine

Poeme de Marcel42 : COMPAGNONS DU SOLEIL

Publié le 04 mai 2010 par Illusionperdu @IllusionPerdu

Les compagnons du soleil se font rares

On enfonce la porte de l'aube

A grands coups de réveil

Les dernières brumes de la nuit se dissipent dans le café noir

Le jour entr'acte entre deux nuits

Une première cigarette

Passe un vent méchant

Les angles du béton s'aiguisent.

Visages de lune blafardes qui vont pointer

Le soleil cache ses pleurs dans les replis d'un nuage

Les compagnons de la clarté

Toujours vivants

Avec leurs cheveux d'herbes folles

Avec leurs doigts de lianes souples

Dans le ghetto de vos raisons

Livrent une dernière bataille.

Années 1970 modifié 03-2010


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Illusionperdu 3193 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte