Magazine Beauté

Entre Beauté et Spiritualité

Publié le 04 décembre 2007 par Vanessa Jullien

Un imaginaire fort et des opportunités stratégiques: il n' en fallait pas moins pour que la plus ancienne médecine du monde, l'Ayurveda, déferle dans notre univers cosmétique.

L'Occident, depuis toujours fasciné par l'Inde, ses mystères, ses paradoxes, offre aujourd'hui un terrain favorable à cette vague. Dans ce pays où spiritualité et beauté s'entremêlent, où les parures de fleurs sont d'usage, où le santal s'étire en longues effluves, les femmes illustrent à merveille la dimension authentique de la beauté tant leur élégance réputée contraste avec la rudesse de leur quotidien. Ici, les recettes de beauté traditionnelles, vieilles pour certaines de plus de 5000 ans, s'inscrivent dans un bien-être global: le soin devient rituel. Mangue, abricot, coco, sésame et épices sont parmis les ingrédients prisés mais point de recettes sans plantes médicinales: beauté et santé restent intimement liées. Les acteurs de la cosmétique occidentale devaient alors trouver un dénominateur fort pour communiquer sur cette culture de la beauté aussi riche que complexe: l'Ayurveda est aujourd'hui sur toute les lèvres.

Si l'on trouve déjà de gros bonnets sur le marché (L'Oréal vous l'aurez deviné) il est des marques plus confidentielles comme Daynà qui propose aussi leur vision de la beauté indienne et des soins en éloge aux rituels de soins ayurvédiques. Attribut de beauté majeur pour les indiennes, la chevelure est à l'honneur dans cette gamme de soins capillaires. J'attire plus particulièrement votre attention sur la gamme des huiles: une base huile sésame (réputée pour son action bénéfique sur la repousse des cheveux) déclinée sur divers extraits de plantes médicinales. Proposer au marché occidental des recettes traditionnelles ayurvédiques n'est cependant pas le seul point de départ de la création de cette marque. Le Projet Daynà entend créer un pont culturel et éthique entre l'Inde et l'Occident: attachés au respect des personnes et de l'environnement les partenaires de ce projet se veulent "citoyens du monde". Soutien au savoir-faire et traditions locales indiennes, collaboration avec le Douanier vert , tout est mis en oeuvre pour inscrire ce projet dans une démarche de développement durable.

Pour reprendre une phrase de Gandhi citée sur leur site:

"Je dois reconnaître qu'entre l'économie et l'éthique je ne trace aucune frontière précise, si tant est que je fasse la distinction".

Sources: Beyond Beauty Mag ; Addiactive


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Vanessa Jullien 11 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte