Magazine

Grèves (3) : Sarkozy rend hommage à l’homme révolté.

Publié le 17 novembre 2007 par François-Xavier Ajavon
Une information cocasse est passée inaperçue cette semaine, dans le flot des commentaires et beuglements sociaux les plus divers : Nicolas Sarkozy a rendu hommage à Albert Camus, « l’homme révolté ». Un entrefilet dans le Figaro du vendredi 16 novembre nous apprenait que : « Nicolas Sarkozy a reçu à déjeuner, deux heures durant, une dizaine d'écrivains à l'occasion du 50e anniversaire de la mort d'Albert Camus pour parler de son projet d'Union méditerranéenne. (…)  Très détendu, selon les participants, Nicolas Sarkozy a évoqué avec émotion « la lumière méditerranéenne » tant célébrée par l'auteur de L'Été. (…) C'était « une parenthèse ensoleillée » pendant les grèves a glissé un convive ». Ainsi, pendant que le gouvernement Fillon bataille contre le front syndical, le président rend hommage au grand Albert Camus, qui n’hésitait pas à écrire « Je me révolte, donc nous sommes », et qui voyait la révolte comme une réaction à l’absurde… Un moyen malicieux pour Sarkozy de distinguer « révolte » profonde, réelle, et agitation syndicale ? * *   *

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


François-Xavier Ajavon 2 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte