Magazine Football

Groupe A : La France en ballade

Publié le 18 mai 2010 par Asiledefoot

Avant le début de la Coupe du Monde en Afrique du Sud, présentation des forces en présence groupe par groupe.

A tout seigneur tout honneur, on commence les présentations avec le Groupe A qui réunira notamment le pays organisateur, l’Afrique du Sud, et les Domenech Boys : l’Équipe de France.

Toi, lecteur assidu de ce blog réservé à l’élite des spécialistes du football tu vas souffrir dans les trois semaines qui viennent. En effet, nos quotidiens nationaux et autres émissions spécialisées vont rivaliser d’inventivité pour nous faire croire l’impossible : une élimination des Bleus au 1er tour de la Coupe du Monde.

Pourtant une analyse rapide des forces en présence va vite t’enlever le petit début de doute qui commençait à poindre le jour où tu as entendu Christian JeanPierre parler du Mexique comme un favori de la compétition.

Afrique du Sud : Les « Baffes Anna ! »

tshabalala

Siphiwe Tshabalala, attaquant de l'AFSUD, rien qu'en pensant à son nom Christian Jeanpierre fait des cauchemars


Commençons donc par nos sympathiques hôtes sud-africains. Les « Bafana Bafana » nous rappellent des bons souvenirs (la langue de Dugarry, les 12 buts contre son camp de Pierre Issa), mais depuis 1998 le temps a fait son oeuvre. A l’époque l’Afrique du Sud était une des meilleurs équipes africaines, récente vainqueur de la CAN (1996) avec quelques joueurs de renom (Radebe, Fortune, McCarthy). Malheureusement pour eux, les années 2000 signent le début des vaches maigres, la seule « star » de niveau international dans l’équipe étant désormais Steven Pienaar (un copain de Govou ?) le milieu d’Everton. Le reste de l’effectif évolue pour moitié dans le championnat sud-africain où d’après nos informations même Fernando Cavenaghi pourrait marquer des buts… Une équipe pas vraiment homogène donc, mais qui soutenu par son public offrira une meilleure résistance que les Iles Féroés, pas suffisant pour empêcher les bleus de prendre la 1ère place, pour la deuxième place qualificative leurs chances sont également minimes mais afin que la compétition soit belle on souhaite les voir en 1/8èmes.

Uruguay : Céleste c’est la femme de Babar non ?

diego forlan

Un jour Dieu a dit à Diego de faire un trou dans le petit cheval... depuis Diego Forlan


L’ourougouaille est un pays qui a un nom à coucher dehors remporté deux Coupe du Monde. Une de plus que la France donc, seulement c’était autrefois, à une époque où même l’OM gagnait la Coupe d’Europe (à 50 an près…). De cette période faste les uruguayens (22 points au scrabble, peut mieux faire), on gagné un surnom : la céleste mais ils ont aussi perdu le jeu de passes qui leur avait valu ce surnom. Désormais les sud-américains pratiquent un football physique à la Hull City avec Diego Forlan en plus. Dernier qualifié après un barrage nerveux face au Costa Rica que n’aurait pas renier Cyril Rool et premier adversaire des Bleus cet été la principale tactique de leur sélectionneur sera de faire expulser Henry dès le début du match, comme en 2002… manque de bol cette année Titi commencera sa Coupe du Monde sur le banc.

Mexique : Mejico, Mejiiiiiiiiiiiiiico !

vela

Carlos Vela : 10ème attaquant d'Arsenal


Ah le Mexique ! Tous les quatre ans on est content de retrouver ses sympathiques hommes verts dont la taille moyenne oscille entre celle de Giuly et Valbuena. Leur jeu est assez latin et ils compensent leurs carences physiques par une technique au dessus la moyenne du continent nord-américain sans oublier une vivacité de tous les instants. Petit bémol toutefois, la « tricolor » a galéré pour se qualifier cette année, s’inclinant notamment au Honduras, au Salvador et en Jamaïque. Emmenés par Marquez et Vela les mexicains sont favoris pour la 2ème place du groupe mais pas beaucoup plus… et puis nous à l’asile on voit bien les sudafs créer la surprise.

France : Ad omen ec eternam !

valbuena

Valbuena à la fin d'une de ses actions préférées, le : on-me-touche-alors-je-tombe


En l’an 2010 après JC, un chef gaulois aux cheveux gris permanentés est allé conquérir le titre de maitre du monde aux confins de l’Afrique avec son armée de présumés tocards, soi-disant trop vieux, trop petits ou trop lents… Qui sait si les livres d’histoire de l’année 2955 ne relateront pas cette belle histoire (NDLR : en 2955, asiledefoot aura 946 ans : In Your Face Jeanne Calmant).
Certes il faut faire preuve d’une bonne dose de chauvinisme, fermer les yeux sur les 12sec. départ lancé d’Henry au 100m, oublier la cuisse douloureuse de Gallas, croire en une frappe cadrée de Toulalan, ne pas remettre en question Valbuena quand il nous assure qu’il n’a pas 14 ans… mais on y croit ! Le propre d’un supporter de toute façon c’est de croire à l’impossible, et puis rien que pour voir Mr.Ray’ parader sur les Champs-Élysée sur le toit d’un bus impérial sous les vivats de la foule on signe des deux pieds (enfin Henry lui signe des deux mains).

Pronostic :
1 – France (avec une différence de buts de +12)
2 – Afrique du Sud (monte les baffles Anna !)
3 – Mexique (avec un but de Vela sur un coup du sombrero)
4 – Uruguay (le jour où ce pays aura moins de « u » dans son nom il aura nos faveurs)


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Asiledefoot 7 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines