Magazine Beauté

A-t-on vraiment le droit d'être belle (sans se faire traiter de salope)?

Publié le 18 mai 2010 par Junkan @JunkanMood

Je ne savais pas trop sur quoi écrire aujourd'hui, et la vie s'est arrangée pour m'inspirer.Mise en situation: ce matin, dès 8h, le ciel était bleu et le retour du soleil s'annonçait clairement. Le temps d'émerger et de prendre ma douche, il faisait carrément beau, et plutôt chaud. Ayant quelques courses à faire, je choisi de mettre une robe d'été que j'ai récupérée chez une amie. Juste ça, une culotte, un soutif et des ballerines.Pas de collants, d'abord parce que j'en avais pas et ensuite parce qu'il faisait assez chaud pour ne pas me les geler. J'ai donc assumé fièrement mes jambes translucides.
A-t-on vraiment le droit d'être belle (sans se faire traiter de salope)?
Niveau maquillage, rien d'extravagant, du mauve et du prune sur les yeux, le teint, une pointe de rose sur la bouche et basta. 
A-t-on vraiment le droit d'être belle (sans se faire traiter de salope)?
A-t-on vraiment le droit d'être belle (sans se faire traiter de salope)?
Donc globalement, petit look estival de la nana qui est contente de voir pointer le soleil, en restant relativement soft.
Bah pas pour les femmes. Oui, je dis bien les femmes, parce qu'avec les hommes, en dehors de quelques regards associés à tout port de jupe courte et un compliment, rien de déplacé. Par contre, je vous raconte pas l'effet sur les congénères féminines... En dehors des caissières, peut-être parce qu'elles sont toujours obligées de faire bonne figure, je me suis faite regardée de travers par une bonne dizaine de nanas: ados, mémés, ménagère de moins de 50 ans, duo de copines, tout sans exception. D'abord, le genre de regard de haut en bas avec un air "mais elle s'est crue où elle?". Quoi, je suis obligée de faire mes courses en jogging? Puis des nanas en couple qui faisaient des allers-retours moi/le regard de leur mec. Qui la plupart du temps ne me calculaient pas du tout. Et, le final, le groupe d'ados tardives avec un joli "mattes la salope avec sa robe!". Classe... Et surtout super inapproprié je pense.
Du coup sur le chemin du retour ça m'a un peu fait réfléchir à l'image que nous autres femmes pouvions avoir de nos semblables, dès lors qu'elles se font belles.Et je me suis rendue compte qu'en dehors des célébrités, qui ont quasiment le devoir d'être belles pour mériter leur statut, pour la fille lambda, c'est pas facile tous les jours.
C'est vrai que ça dépend pas mal des caractères, mais j'ai de très nombreuses fois entendu des insultes et critiques envers des filles juste parce qu'elles étaient belles et bien sapées. Une jupe? Un décolleté? C'est une salope. Même si elle n'a rien de vulgaire (oui parce que bon, y'en a qui font aussi franchement salopes hein, soyons honnètes!). C'est facile, je suppose que ça soulage, mais au final je crois que ça montre surtout le nombre de personnes qui jalousent et se frustrent plutôt que d'apprécier la beauté et le bon goût de la personne qu'ils ont en face d'eux. Si la nana était laide, ça leur changerait quoi dans leur quotidien ou à leur physique? Rien. Par contre elles pourraient s'en inspirer, parce que bien souvent, c'est juste qu'elles n'oseraient pas se balader habillées ou maquillée, coiffée, de la sorte.
Ok, ça fait vraiment psychologie à deux balles ce que je dis là, mais je trouve que ça devient agaçant de se faire regarder comme une trainée ou comme une menace juste parce qu'on a voulu se faire jolie, sans occasion particulière, sans avoir l'intention d'attirer tout ce qui bouge, juste pour le plaisir de se sentir bien, de sentir quelques regards admiratifs si possible, parce que ça fait toujours du bien au moral. Sauf que non, à moins peut-être d'être dans une très grande ville, où les gens en voient tellement qu'ils ne font plus attention.
A-t-on vraiment le droit d'être belle (sans se faire traiter de salope)?
Chaque fois ici que je montre mes jambes par exemple, c'est la même chose, les regards en biais comme si j'étais la nana qui dansait hier soir à poil sur le bar, alors que côté hommes, c'est relativement soft. A se demander si les filles n'ont pas plus peur de la concurrence que nécessaire quand même! En fait, c'est même une quasi certitude.
Et puis encore, je ne me plains pas, je ne fais pas partie de ces filles magnifiques, sur lesquelles tout le monde bave. Elles, je leur souhaite bien du courage parce qu'il est très difficile de trouver sa place.Tu ne peux pas être belle et un peu peste sur les bords, sinon tu n'es qu'une connasse arrogante qui pense qu'elle peut tout avoir de son physique.Tu ne peux pas être belle et gentille, sinon t'es ennuyante, t'es trop parfaite, c'est chiant.Tu ne peux pas être belle et trop intelligente, sinon on minimisera forcément ce dernier point: faut pas déconner, tu peux pas non plus tout avoir pour réussir dans la vie!Tu ne peux pas être belle et super cool/drôle, sauf si tu es lesbienne à la limite. Parce que les garçons t'apprécieront trop, et les filles te détesteront pour ça.
A côté de ça, si t'es vraiment moche et/ou que tu fais rien pour t'arranger, t'as droit aux moqueries.On le trouve où le juste milieu dans tout ça?
xx


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

LES COMMENTAIRES (1)

Par renata
posté le 27 mai à 16:46
Signaler un abus

ecoute je dois te dire que tu as bien de la chance quand même , les regards de jalousie y en aura tjs. moi la semaine dernière j'ai remplacé une amie dans son magasin et comme je suis plutôt jean's&basket , je me suis dit allez un petit effort...Donc jupe juste au dessus des genoux , collants et bottines...je rentre le soir avec mon amie et la , dans ma rue , le taré du quartier 45 ans , dealer notoire , devant chez lui avec six ou sept mecs. J 'ai bien senti qu' un truc allait se passé..on les dépasse et la j'entends mon voisin dire : c'est la pûte du carré , elle bossent chez ces fils de pûtes..et la les insultes fusent...sale pûte on va te niquer..avec les gestent qui vont bien avec...ça a durer sur 150 mêtres...j 'avais envie de les dégommer ...mais d' une force...mais mon amie me disait laisse ne les écoute pas , ne prête pas attention a ce qu'ils disent...Non mais attends ne pas faire attention a ce qu'ils disent ...ce laissez insulter...et puis quoi!! j'aurais mieux fait de leur rentrer dedans oui!! J'entends encore leurs voies crier c'est notre rue...sales pûtes...on va vous niquer... ouahhhh ... J'ai 43 ans.

A propos de l’auteur


Junkan 2433 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte