Magazine

Faut-il aller voir Alice au Pays des Merveilles (Tim Burton) en 3D ?

Publié le 18 mai 2010 par Cktoon

Faut-il aller voir Alice au Pays des Merveilles (Tim Burton) en 3D ? Depuis l’annonce il y a quelques mois du film Alice au Pays des Merveilles de Tim Burton, nous étions nombreux à l’attendre avec impatience. Mais puisqu’il est proposé en 2 versions : 2D ‘classique’ et 3D, quelle version choisir ? Autrement dit, le supplément assez lourd destiné à couvrir le prêt des indispensables lunettes en vaut-il réellement la peine ?

« Spécialement conçu pour la 3D » ou pas

Il parait qu’il vaut mieux aller voir Dragons « vraiment prévu pour la 3D » qu’Alice, qui s’en passe bien. La 3D d’Alice, rajoutée en post production, serait ratée, décevante, et n’apporterait rien du tout au film. Certes la 3D est à la mode. Elle est l’argument principal de certains gros blog busters (je parle ici d’Avatar)  et de la majorité des derniers films d’animation. Si certains se sont avérés splendides dans le genre (Là-Haut), d’autres péchaient sérieusement par un scénario bâclé, tellement l’argument 3D était au coeur des préoccupations de la réalisation : ainsi l’Age de Glace 3 qui a franchement perdu son esprit pour son 3eme volet ’spécial 3D’ et dont on ne retient pas grand chose…

Au royaume de la 3D, il serait alors réducteur de dire qu’un film « spécialement conçu » pour la 3D est meilleur qu’un film qui ne l’était pas. Certes les spécialistes du genre qui ont un oeil super aiguisé seront capables de voir quelques défauts – parait-il entre les arrières plans « trop plats » et le premier plan « retravaillé en 3D » – mais personnellement je n’ai absolument rien remarqué de choquant.

Un conte « burtonisé » ou un Burton « Disneyisé » ?

L’autre querelle de clocher qui existe au sujet d’Alice concerne son ton : « pas assez Burton », « trop Disney »… et les libertés que le réalisateur a prises avec le conte : « mais c’est quoi cette Alice adulte ???? » A mon sens, c’est bien du Burton, sans être trop noir. Quant à savoir s’il a perdu son âme du fait de la production Disney, je dirais que non. C’est d’Alice au pays des Merveilles dont il est question, pas d’une fable mélancolique ou sombre.

Il est injuste d’accuser Burton de s’être laissé fourvoyé par la production. Son Alice n’est ni aseptisée ni trop colorée. C’est Alice. Un monde onirique, où l’on rapetisse en avalant des potions, où les chenilles fument, les chapeliers sont toqués, les chats sourient à pleines dents et où la dame de coeur coupe des têtes…

Allez le voir, en 3D ou pas, mais allez-y

;-)

3D, Alice au pays des merveilles, Cinéma, disney, Tim Burton

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Cktoon 177 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte