Magazine Internet

Six Pixels of Separation, par Mitch Joel. Une introduction très simple et complète aux médias sociaux.

Publié le 18 mai 2010 par Thomadaneau

J’ai lu Six Pixels of Separation : Everyone is Connected. Connect your Business to everyone par Mitch Joel. J’avais entendu parler de ce livre par Mitch lui-même lors de plusieurs conférences que j’ai eu la chance d’assister.

six pixels of separation book cover Six Pixels of Separation, par Mitch Joel. Une introduction très simple et complète aux médias sociaux.

Ce livre ce veut comme étant une adaption du concept de six degrés de séparation (concept qui veut que nous sommes connectés avec quiconque sur la planète à moins de 6 degrés (relations) de séparation) adapté au monde numérique. Nous sommes donc plus près de n’importe qui sur la planète à seulement quelques pixels de lui.

Ce livre est un peu la suite du blogue du même nom très populaire de Mitch Joel à Twist Image.

Une chose qui m’a tout de suite marqué est que le livre se lit très bien. Il cible les différents hommes d’affaires qui désireraient atteindre plus de gens (clients potentiels) à l’aide d’internet. Il se veut donc très compréhensible et cible du monde avec différents degrés de compréhension de l’Internet. Il est divisé en plusieurs grands chapitres qui sont eux-même divisés en petits sous-chapitres, cela diminuent les chances de se perdre.

Si on arrive au vif du sujet : De quoi parle vraiment le livre ? Après la lecture complète du livre (et oui, sans lire en diagonale), je peux vous dire qu’il tente de faire migrer le brick and mortar vers l’Internet. Il simplifie le concept de blogue, réseaux sociaux ou de n’importe quel média relié à l’Internet afin de pousser les gens vers ce médium.

Il apprend aux débutants du web que c’est facile de se faire écouter sur Internet, quand on se donne la peine d’écrire quelque chose d’intelligent.

Il nous montre beaucoup d’exemples de business qui on bien réussi la migration sur Internet et quelques échecs bien sûr afin de prouver que c’est facile de s’y mettre (et qu’il faut faire attention aussi).

Voici les différents chapitres et un petit aperçu de ce qui ce trouve à l’intérieur :

  • I Google you… juste like you Google me : Tout le monde peut se faire retrouver sur Google, il n’est pas rare de se faire recherché sur Google pour avoir plus d’informations sur nous. Il est donc important de contrôler ce qu’on peut faire sortir en créant du contenu nous-même.
  • The trust economy : la confiance qui vous est donnée est beaucoup plus importante que vous pourriez l’imager. Plus vous inspirez confiance, plus les gens mettrons leurs œufs dans votre panier en simple
  • Entrepreneurship 2.0 : Ça ne prend qu’un laptop et une connexion internet pour se bâtir un empire en ligne, devenez entrepreneur maintenant.
  • Faith-Based initiatives, viral expansion Loops, and the long road : Il parle du viral ici et aussi que tout ne devient pas viral et on doit parfois regarder à long terme.
  • Know control : Étant donné que beaucoup de votre contenu sera généré par le public, il arrive parfois que vous n’ayez pas de contrôle : know control, no control
  • The real world : Il arrive parfois (et c’est conseillé) de rendre les relations en ligne, hors ligne.
  • You are media : Vous êtes la star de votre média parfois.
  • From mass media to mass content : Il faut écrire souvent (ou régulièrement) pour réussir à attirer une bonne foule.
  • Digital Darwinism : Il faut être sincère avec son auditoire, ce n’est pas parce que vous attirer les foules que vous devenez une communauté.
  • From mass me to “me” media : Explique principalement le pouvoir des niches bien ciblées.
  • Burn the ships : Un des chapitres que j’ai très bien aimé, qui raconte l’histoire d’un aventurier et de son équipe qui avait brûlé ses bateaux après avoir atteri sur une île afin d’obliger son équipe et lui à trouver un autre moyen de s’en aller. N’ayez pas peur de brûler votre bateau (sécurité) pour vous retrouver dans un tout nouvel environnement et découvrir de nouveaux horizons.
  • Tribal knowledge : Le pouvoir de la communauté peut être beaucoup plus puissant que le pouvoir de n’importe quelle compagnie, lorsque bien utilisé.
  • Digital nomad : Pensez mobile aussi.
  • Participation 2.0 : Il faut la participation du public pour une réussite aussi.

Finalement, est-ce que je vous le conseille ?

Bien sûr, c’est un bon livre pour en apprendre plus sur la communauté qui se tient autour de vous.

Note : 9/10

Public : Hommes d’affaires qui penseraient à aller s’installer sur l’internet ou quelqu’un qui désire améliorer ses pratiques en ligne.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Thomadaneau 368 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines