Magazine

Amertume

Publié le 18 mai 2010 par Pjjp44
AMERTUME
 Faut que je vous dise,.cet aprem je suis allé renouveler mes prétentions littéraires à la bibliothèque municipale et j'y ai  découvert ce qui va suivre et   qui m'a -comment dit-on déjà? - interpellé quelque part.
 Que je t'explique:Oyez! et figurez-vous que je suis de ceux qui remplacent l'éducateur de service à la nuit tombée (boum pour les intimes)...


"Jeunes en errance, jeunes en rupturePremier repas, premier pas pour battre la mesureNouvelle aventure au sein de toutes ces déchiruresJ'ai mangé avec eux le temps de prendre la températureDeux heures c'est court pour en entendre quelques entournures.
AmertumeJe n'ai pas de hainemais de la peine.Amertume, je t'appelle amertumej'ai voulu être éducateur auprès d'euxdérapageils m'ont frappéMeurtri le corpsinsultédérapageils n'ont pas comprisque ce n'est pas ainsique la vie se passe ici
La matinée commence par un murmurecelui d'une menace d'envergureL'éclatement futur d'un jeune et de sa figureme voilà en pleine cureà faire ma place sans procédure ni armure
Le midi arrive à toute allure Le repas semble prendre son cours sans fracturepuis tout dérape avec injures et cassuresVolte-face dans un face à face.Ce ne sont plus que des morsures obscuresqui nous emmènent tout droit dans le mur
L'après-midi est bien là dans son embrasureActivités et farniente sont  notre nourritureretour au centre pour découvrir une nouvelle sorte d'écritureOn pourrait l'écrire ainsi: écriture de conjoncturesmais aussi blessures et coupures dans une forfaiture
Dernier moment de partage pour renforcer cette fractureseuls avec eux et pris en otage dans cette masureLa valse des injures croisait le temps des bavuresVous marquiez de vos coups sur mon corps votre signatureMais pour quel futur?

AmertumeJe n'ai pas de hainemais de la peine; Amertume, je t'appelle amertumeJ'ai voulu être éducateur auprès d'euxdérapage.ils m'ont frappémeurtri le corpsinsultédérapageIls n'ont pas comprisque ce n'est pas ainsique la vie se passe ici.
Ce n'est pas à moi que vous faites du mal Mais à vous, mais à vousAmertume, amertumeJe t'appelle amertumeJe n'ai pas de haine mais de la peine

Amertume."
Extrait d'un recueil faisant suite à un atelier d'écriture organisé dans le cadre du printemps des poètes par la bibliothèque Anne frank  de Saint-Nazaire et la maison de quartier de la Chesnaie
AMERTUME
 "L'àme humaine est comme l'abeille qui puise son miel de l'amertume des fleurs."
Henryk Sienkiewicz
AMERTUME
"Un moine et un boucher se bagarrent à l'intérieur de chaque désir."Emil Michel Cioran
AMERTUME

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Pjjp44 391 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte