Magazine Football

Polémiques autour de ce mondial 2010

Publié le 20 mai 2010 par Coupedumde

L’annonce de Laurent Blanc comme nouveau selectionneur de l’équipe de FRANCE disqualifie un peu Raymond Domenech pour cette coupe du monde de football.Il y a eu une maladresse du président de la Fédération Française de Football d’abord annonçant Laurent Blanc alors que rien n’était fait et le moment était mal venu. Cependant le passé nous prouve qu’annoncer avant ou après la coupe du monde n’a pas finalement une grande importance, car après le mondial, c’est difficile aussi, compte tenu des résultats de l’équipe.Quoi qu’il en soit la maladresse du président de la Fédé a été d’annoncer la venue de Blanc en équipe de France, ce qui a perturber les Girondins de Bordeaux, qui étaient, je vous le rappelle, première du Championnat et qui soudain n’est même plus Européenne.
La polémique autour de Raymond Domenech, qui alimente des plateaux télé, ne devrait pas exister. On a un selectionneur national qui ne fait pas son travail au dernier championnat d’Europe, donc le président de la Fédération doit prendre des sanctions comme cela se fait dans tous les pays et aujourd’hui, je ne vois pas pourquoi toute notre attention est focalisée sur Domenech, on ne devrait plus parler de lui. On ferait mieux de se concentrer sur les performances des Bleus même si celles ci ne font pas oublier les mauvaises décisions prise par la Fédération. Pourquoi a t-il pris la décision de conserver un joueur qui n’avait pas les faveurs du public et est-il toujours en place. Il y a un argument financier la-dessous car la dernière fois que la Fédération a licencié un entraineur, c’etait Roger Lemaire et celui-ci a fait jouer son contrat pour obliger la Fédé a sortir beaucoup d’argent pour son licenciement. Donc c »est logique qu’il n’ont pas voulu recommencer avec Domenech, attendre la fin de son contrat de selectionneur leur coutera beaucoup moins cher.
Sans tomber dans la caricature, de nombreux Français tire à boulet rouge sur Domenech. Malheureusement, on tire toujours sur le selectionneur parce qu’il est tout seul, on accuse jamais toute une équipe. En 2006, on a fait une entrée de coupe du monde catastrophique, voire d’une médiocrité hors du commun. On joue contre la Suisse, le Togo et la Corée du Sud. A ce moment là, toute la presse critiquait notre selectionneur. Quelque temps après, les bleus sont en final et là il est devenu un dieu.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Coupedumde 6 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines