Magazine Médias

Nouvelle Star : la too much attitude

Publié le 20 mai 2010 par Maudsoulat

Baltard, épisode je ne sais plus combien : chaque candidat a droit à 2 chansons, le jury à un stock de blagues trop hot pour Carambar et l'animatrice à une ceinture de chasteté (l'Homme ayant bloqué sur ses chaussures, qui selon lui sont hideuses. Marrant que chez l'animatrice, le seul truc qui fasse bloquer l'Homme, ce soit les talons...)

A la lecture de différentes chroniques, je trouve mes petits camarades blogueurs un peu rudes dans leurs jugements. Chaque candidat a eu droit à un joli pile ou face, à base d'une prestation bof et une un peu meilleure. Sauf Dave qui nous a plombé ses deux chansons. Mais ce n'est pas pour rien qu'il est sorti, après avoir flanqué une frousse aux Finistériens. Après une visite chez Disney, les candidats ont eu droit au courroux d'un jury déchainé : entre Cruella d'enfer, Dédé Prof et Oncle Philcsou, le ton était donné. Les rouges allaient pleuvoir. Les bleus aussi. Pas toujours en accord avec les performances réelles des candidats... Résumé de ce yo-yo musical par votre NouvelleStarologue en chef

Lussi : la pauvre Betty Boop punk ne sait plus où donner de la frange après les commentaires du jury sur sa reprise de MJ. On dirait que maintenant que le King of Pop est mort, il a été béatifié et ses chansons élevées au rang de Chapelle Sixtine de la variété internationale. Stop. Avant juin 2009, plus une radio n'en voulait du King of Pop. Devenir rentable et intouchable après sa mort. Sic. Passons. Lussi, donc, s'attaque à Christina Aguilera, bel et bien vivante, elle. Avec un look déjanté et une attitude plutôt rock que swing, la reprise de Lussi est pas mal, sans plus. Elle en fait des tonnes. Et le jury d'y aller de son couplet sur la grâce (c'est vrai qu'elle est gracieuse comme une boxeuse Lussi, et alors ?). Sur la Mano Negra, les critiques sont plus élogieuses. Marrant parce que moi j'ai préféré la première prestation. Et puis je n'aime pas les gens qui veulent crever les chats, donc...

Dave : ce soir au Macumbaltard Night, grande soirée karaoké avec une version de Christophe Maé encore plus irritante que l'original. C'est dire. Quand on sait que je milite pour l'ablation des cordes vocales du couineur sautillant, imaginez mon calvaire devant la prestation de Dave. Contre lequel Lio s'acharne. Tirer sur une ambulance, Wanda, ce n'est pas charitable. Mais il est vrai que le pauvre Dave semble tout droit évadé du chateau de Dammarie les Lys. Le Star Académicien au bois dormant nous endort définitivement avec Kiss from a rose qui lui vaudra son pesant d'épines. Allez Dave, va rejoindre Annabelle au pays des chanteurs de comédie musicale dovattiesques. Lio ne te regrettera pas.

François : le brestois le plus hype depuis Miossec, ce qui n'est pas difficile, va trainer le tube d'Omar et Fred comme un boulet. Mais il a de l'humour et va le prouver sur sa version de Rihanna. OK elle est sérieusement copiée sur la reprise de Jamie Cullum (à ne pas prononcer Colonne comme la fausse brune qui sert d'animatrice). Mais elle a le mérite d'être classe, bien qu'un peu poussive sur les refrains. 4 bleus, chouette, ce qui ne l'empechera pas d'être en ballotage. La faute à sa deuxième chanson, "Respire". A ce moment précis de ma chronique, j'alerte les stylistes : ce n'est pas parce que François vient d'Armorique qu'il faut lui mettre des braies hideuses et un T shirt tout droit sorti d'un épisode de Kaamelott. Le caban, ça va nettement mieux avec les érections capillaires du brestois.

Benjamin : le plus jeune de la bande, tout frais revenu de Disneyland, a confondu Baltard et Holiday on Ice. Le voilà qui glisse façon Candel-Mc Do pour une version plus qu'agaçante de Louise Attaque. La too much attitude, on est en plein dedans. Heureusement, Benjamin se rattrape sur Creep. Il faut dire que là, il est bien cramponné à son siège. Je retrouve ici le Benjamin des castings, avec une reprise qui, sans être à tomber par terre, m'a émue. Et c'est avec 4 bleus bien mérités que le jeune homme rentre à l'hotel...

...California de Ramon : oui, elle était facile. Mais je sais que ça vous a fait rire. Ramon, donc, qui croit qu'il suffit de crier une chanson les jambes en arc de cercle et les petits yeux fermés pour faire rocker. Too much ! Qu'on vous dit. Et Lio de nous étaler sa confiture en accusant Ramon de s'être cru sur les Ramblas... de Madrid. Mouais. Lio, tu viens d'échouer au bac Géo. Ramon, lui, se rattrape sur Thomas Dutronc. Même si selon moi ça ne méritait pas 4 bleus. On va saluer la remarque très classe de Fifi qui défend au bel hidalgo de "niquer la présentatrice devant 5 millions de personnes" Il fantasme le pauvre Fifi. 5 millions c'était il y a quelques saisons déjà...

Luce : la rousse incendiaire qui a enflammé le jury. En même temps, vu l'entrain que mettent les 4 Fantastiques dans leurs blagues psycho-érotico pas drôles, il était certain que sur les Sucettes, ça allait partir en... sucette justement. Lio n'y va pas par quatre chemins, ni par la case départ d'ailleurs. Il faut dire que Luce, loin de m'emballer, a perverti le côté faussement naïf de la chanson en la jouant actrice de films pour adultes. C'était assez lourd et finalement prévisible. Tout comme sa version de Tainted Love. Luce est douée, mais Luce devrait apprendre à se calmer.

Un prime marqué donc par des moments inégaux et une sortie assez logique. Rendez-vous la semaine prochaine pour savoir qui du club des 5 sortira


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Maudsoulat 191 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines