Magazine

Une nuit sans Lune (mais avec un méga coup de coeur)

Publié le 20 mai 2010 par Lael69
Une nuit sans Lune (mais avec un méga coup de coeur)Ecrit par Shira Geffen et Etgar Keret
Illustré par David Polonsky

Les éditions de la balle
Traduit de l'hébreu par Laurence Sendrowicz
Paru en Mai 2010
48 pages
13 euros

Album jeunesse à partir de 6 ans
Thèmes: Lune, Rêve, Poésie


Quatrième de couverture: Au matin, Clara raconta tout à sa mère. Elle lui parla d'une lune introuvable. D'un hibou en colère et d'un matou insatiable; d'une effrayante forêt de conifères. De rues vides et d'un policier intraitable. Mais surtout, elle parla à sa mère d'une rencontre inoubliable...
A propos des auteurs: Shira Geffen écrit, Etgar Keret écrit et le reste du temps, ils sont les parents de Lev. Ils sont également les réalisateurs du film Les Méduses, Caméra d'or au Festival de Cannes 2007. David Polonsky dessine. Il a remporté le Prix du Musée d'Israël pour ses illustrations de livres pour enfants en 2004 et en 2008 et assuré la direction artistique du film Valse avec Bachir. Son site Internet ici

Une nuit sans Lune (mais avec un méga coup de coeur)
Quand je l'ai vu, j'ai tout arrêté. Comme un instant suspendu au bout d'un fil, j'ai vu cet album et là j'ai flashé. Je ne sais comment vous dire, lorsque vous voyez un livre et que d'emblée sans même l'avoir lu, vous savez que cela va être un choc. C'est ce qui s'est passé avec Une nuit sans Lune. La couverture est sublime et exprime à elle seule un univers riche et foisonnant.
L'histoire nous fait rêver et voyager. Après l'histoire du soir, Clara ne s'endort pas. Elle ne voit pas la lumière à travers sa fenêtre, celle du clair de lune. Elle s'interroge, se lève et va à la fenêtre. Il fait nuit noire mais au loin elle voit une lueur et décide de la suivre, dans le but incroyablement magique de retrouver la Lune pour enfin pouvoir s'endormir.
Une nuit sans Lune (mais avec un méga coup de coeur)
Une nuit sans Lune (mais avec un méga coup de coeur)
Une nuit sans Lune (mais avec un méga coup de coeur)


Je ne connais absolument pas David Polonsky et d'ailleurs j'ai regardé ce qu'il a fait et rien ne me transcende autant que Une nuit sans Lune. Mais il faut savoir reconnaître le génie créateur quand on l'aperçoit parmi un tas de livres! Je ne serais sûrement pas objective, c'est pourquoi je vous ai régalé de ces quelques photos afin que vous me dites, vous, amis lecteurs, que je ne rêve pas. Le texte est poétique et exprime avec complicité des illustrations dont l'onirisme est saisissant. Des nuages d'éléphants jusqu'à la Lune personnifiée, les images sont en parfaite harmonie avec un univers qui se veut sans limites. On comprendra pourquoi la lune se fait la malle dans un message mélancolique et empli de tendresse.

Côté graphisme, c'est encore du jamais vu. Cet album sera considéré comme un OVNI dans la production actuelle. Publié par une petite maison d'édition, Les éditions de la balle m'étaient jusqu'alors inconnues. Je les remercie pour cet ouvrage de qualité, si original et fascinant. Car les dessins de David Polonsky valent le coup et plutôt deux fois qu'une!! Entre japonisme et cartoon des années 50, David Polonsky a un genre unique, vraiment expressif. Ses dessins sont forts visuellement. Les couleurs accrochent le regard et nous transportent dans un monde enchanteur. L'album décline plusieurs dégradés de bleu alternant avec des effets argentés des plus magnifiques.

Bref, je ne saurais vous exprimer mon admiration pour cet album de toute beauté. Les mots sont trop faibles et je crains de ne pas exprimer avec assez de pertinence mes impressions. C'est un méga COUP DE COEUR. J'ai mis le temps mais tout arrive à point à qui sait attendre...


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Lael69 8726 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte