Magazine Sexo

L'amour sur parole

Publié le 06 décembre 2007 par Victoria Hautin
En amour, la morale est de ne pas refuser les invitations que la vie nous fait, et la sagesse est de vivre l’aventure amoureuse au degré même de l’attirance que l’on éprouve.
En réinventant le nouveau Jeu de l’Amour et du Hasard, sur la forme reprise du jeu de l’Oie, Jean-Pierre Otte propose un parcours de 63 programmes amoureux, inscrits dans une progression, où la parole a un rôle souverain à jouer.

Deux êtres attirés l’un par l’autre lancent les dés, discutent d’un programme commun, et s’aventurent à travers toutes sortes d’expériences et d’épreuves.Ce sont des échappées belles, des nuits à la belle étoile ou dans le compartiment couchettes d’un train, des dîners impromptus, des jeux de poursuite, des fêtes, des échanges de vêtements, tant d’autres choses.
Des gages sont donnés. La part belle est faite à la sensualité au chapitre du bain et du massage, au répertoire des baisers et des caresses. Les étreintes sont décrites, offertes à de nouvelles combinaisons des figures entre elles, et c’est avec toujours plus d’audace que l’on se risque vers les programmes de « L’offrande anonyme », du « Puits aux fantasmes » ou de « L’aventure satellite ».
Case 26 : les vendanges
Nul moment n'est sans doute plus favorable à l'aventure amoureuse que celui des vendanges : l'ivresse est déjà dans l'air en une mixité de soleil et de moût, de lumière mûre et de pulpe. Les grappes récoltées et foulées (hier encore, pressées à pieds nus, les jupes relevées en remous sur les cuisses, au-dedans de la cuve.)
On s'y engagera avec profit, on offrira ses bras, pour participer à l'exubérance, à la libreté festive des sens au travers des regards échangés et des gestes croisés, quand le présent, dans la camaraderie et l'exaltation collective, n'est plus qu'un champ d'occasions, de soifs, de faims sexuelles et d'attirance libre.
Variante 1 : Le baiser au raisin : dans un bouche à bouche passionné, et d'abord comme par un jeu, un grain est échangé sans être trop promptement broyé, la pulpe livrée ensuite aux papilles en une belle éclaboussure.
Variante 2 :Elle écrase du raisin sur le corps pour s'offrir à la léchée de son partenaire. Ou, mieux encore, en une petite bacchanale, une grappe de raisin est glissée entre eux et foulée au gré de l'étreinte; l'effet en est fort exaltant et rafraîchissant.
Variante 3 : Dans le cas d'un couple constitué, l'un et l'autre, engagé à la vendange, feignent de ne pas se connaître, et se réunissent dans le regard des autres. Ils reproduisent des épisodes qui furent ceux de leur propre histoire d'amour : l'attirance manifeste, les approches, le flirt, les premières audaces sensuelles... leurs rites de renouvellement du pacte amoureux sont aussi bien, à l'écart, dans le baiser au raisin et dans la grappe foulée dans l'étreinte.

Le jeu :
L'amour sur Parole
Jean Pierre Otte - Guy Tredaniel Editeur


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Victoria Hautin 30 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines