Magazine Séries

Lost : les disparus – Episodes 6.17 et 6.18 – Fin de série

Publié le 24 mai 2010 par Speedu
. / The end
Saison 6, Episodes 17 et 18 sur 18
Diffusion vo : ABC – 23 mai 2010
Diffusion vost : TF1 vision – 24 mai 2010
Diffusions vf : RTL TVI, TF1
Lost : les disparus – Episodes 6.17 et 6.18 – Fin de série Lost : les disparus – Episodes 6.17 et 6.18 – Fin de série Lost : les disparus – Episodes 6.17 et 6.18 – Fin de série

C’est la fin d’une aventure, d’un voyage … Et à la fin Vince va t’il tous les manger ? Nikki et Paolo vont ils faire un caméo ? Et qui va payer la facture d’électricité pour la lumière de la grotte que personne n’éteint en sortant ? Oui, c’est nul comme résumé mais je ne veux pas spoiler ceux n’ayant pas encore vu l’épisode en leur disant que la réalité alternée, c’est en fait
Bon, soyons clairs d’entrée de jeu. Je ne suis pas vraiment fan de ce final. Il aurait été très très surprenant que cela soit le cas vu comment j’ai détestais les deux derniers épisodes. Néanmoins, celui-ci relève tout de même un poil le niveau (ce qui n’était pas dur). Donc ne vous attendez pas à des louanges durant toute cette review qui retranscrit mon avis sur ce final et plus globalement la saison 6, mon avis personnel rien qu’à moi qui ne vaut que pour moi et qui n’est pas une vérité universelle, loin de là. Voilà, les précautions d’usages étant données, je peux y aller.
Oui donc, à la fin, Vince va bien bouffer Jack. Sinon pourquoi attendrait-il sagement à coté du docteur mourrant au milieu de ses bambous dans un renvoi cliché à la scène d’ouverture de la série ? Et pourquoi cette interprétation de la fin serait plus mauvaise qu’une autre ? Après tout, ce final laisse énormément de place à l’imagination. On sait à peu près vaguement ce qu’est la réalité alternée, c’est l’après mort. Ok. Après, libre à chacun de voir dans tous les flashs précédents ce qu’il veut y voir. Et pareil pour l’île finalement. Les auteurs n’ont pas tranché, n’ont pas pris de position et se sont à mon avis tout simplement défilé. Je le regrette. Je préfère ne pas aimer une fin qui prend position plutôt qu’avoir une non fin. Le pire étant qu’il est difficile de tenir une théorie sans se heurter à un problème. Je vais expliquer cela un peu mieux, j’espère.
Pour moi, Lost est l’histoire de Jack. Point final. Il a toujours été le leader sur l’île et dans les actions se déroulant dans les flashs. C’est son évolution d’homme de science à homme de foi que l’on suit. Et les flashs alternés de cette saison pour refléter que l’on est dans sa propre après vie. Sauf que … bah Jack n’apparait pas partout. Il n’est pas dans le cop show de Miles et Sawyer. Il n’est pas dans les Soprano version Keamy et Jin. Il n’est pas prof dans le super lycée à Ben et Locke. Etc … On aurait donc un collectif. TOut le monde au même endroit qui se souviendrait. Ok. Mais pourquoi ce moment précis ? Alors que tous meurent à différents moments et tous ne sont pas là non plus. Et je ne parle pas de Nikki et Paolo par exemple mais de gens qui ont compté sur l’île pour les personnages, qui ont eu un vrai impact. Genre Anthony Cooper pour Locke et Sawyer par exemple.
En fait, le plus simple est de ne pas cherché à comprendre. C’est d’ailleurs le message de ce final. La foi y est omniprésente. Il faut accepter les choses comme elles sont et y croire. Tout comme chacun croit en un dieu, sans preuve, sans explication, sans rien. Il faut croire en la série, sans explications, sans preuve, sans rien. I believe in you Jack comme nous le dit Hurley. D’ailleurs, on le voit clairement avec la scène de transmission de flambeau entre Jack et Hurley. Entre maman et le fils ingrat, on a eu une coupe, du vin, un rituel, une prière. Là, on a une vieille bouteille percée et une flaque d’eau moisie, le tout sans formule en latin. Boire ne confère aucun pouvoir. Etre le protecteur ne confère aucun pouvoir, Jack le dit qu’il ne se sent pas différent. C’est simplement la croyance en la protection de l’île, la foi en une mission sacrée pour quelque chose d’intangible qui fait du candidat le successeur, pas une eau magique ou une formule en latin. Et là, j’ai trouvé cela plutôt bien joué. Un des rares moments de ce final qui m’a bien plu. C’était très con sur le moment, mais terriblement logique et dans la thématique.
D’ailleurs, en parlant de foi, j’avais la foi pour plusieurs trucs avant cet épisode et en cours d’épisode d’ailleurs. La première, j’avais foi dans les capacités de laure manaudou de Lapidus. J’avais raison. Trop fort le pilote. Je pensais que Richard était mort mais non, Desmond a débouché les chiottes trop tôt. Parce que oui quand même, un gros bouchon, l’eau qui s’écoule et les bruitages rappellent quand même fortement des toilettes qui se débouchent, ou aussi la baignoire qui se vide. Très classe.
J’avais aussi la foi que l’avion allait exploser. Mais non? Un crétin a virer les bombes de Widmore en cours de route à l’insu de mon plein gré. D’ailleurs, j’ai la foi que l’avion que l’on voit à la fin est celui de Lapidus et ses amis.
J’avais aussi la foi que les créateurs tiendraient un tant soi peu quelques promesses. Du genre, non, non, ce n’est pas le purgatoire. Oui peut-être mais ça y ressemble beaucoup. D’ailleurs, l’île, la réalité alternée des morts ? Faut il refaire plusieurs fois sa vie avant de suivre le berger dans la lumière parce que avant, on n’est pas prêt ? Sur quel critère on est prêt au juste ? Parce que bon, jack donne sa vie pour sauver l’île tandis que Sayid tue tout ce qui bouge … Et tous les deux vont y aller dans la lumière. Donc voilà, j’ai la foi que quelque part, dans un esprit tordu et une logique insaisissable pour moi, tout cela est lié et a un sens.
En fait, le problème que j’ai avec ce final, c’est qu’il n’a aucun véritable enjeu, du moins, il est incapable de faire de rien un enjeu contrairement à certains autres moments de la série. Genre la trappe en saison 1 qui était le truc qui a fait fantasmer énromément de monde alors que bon, le season finale de la saison 1 ne reposait au final que sur l’ouverture d’une porte hein. Là, il y a quand même la survie du monde en jeu. Et pourtant, tout ce qui se passe sur l’île a peiné à me captiver. Mais au moins, j’a ifranchement rigolé devnt le combat bioman de Jack et Locke. Et encore, les combats de Bioman sont mieux réalisés. Déjà, simplement une question de raccord, la pluie pourrit le tout pour moi. La voir tomber droite devant Locke et en diagonale devant Jack, ça le fait moyen, surtout qu’on voit clairement que c’est un mec avec un tuyau … Ca n’aide pas. Voir les deux courir en hurlant l’un vers l’autre, ça n’aide pas non plus énormément. Enfin bref, c’était marrant comme combat débile.
Autre moment bien tout naze, le i love you réciproque de Jack et Kate. 6 ans que les shippers attendaient ça et ça tombe au plus mauvais moment. Mais pire, Kate dit ça puis se barre tandis que Ben et Hurley restent. Hein ? Tu comprends que c’est l’amour de ta vie et tu te barres toi cher lecteur/trice ? Je sais que les femmes n’ont vraiment jamais été gaté par le machisme des scénaristes mais là, Kate a mis la barre très haut sur ce coup.
Il apparait clairement que les deux créateurs ont cherché à tout miser sur l’émotionnel. Sauf que c’est tombé totalement à plat pour moi. Trop de violons dégoulinants tuent les violons déjà.Ensuite, c’était hyper répétitif et expéditif. Pas le temps de s’attarder, deux ou trois flashs de rappel des bons moment et zou, couple suivant. Et du coup, le défilé incessant de guests stars mortes m’a saoulé aussi. Et bon, quand Juliet débarque mais que je vois Erica de V ou quand Boone montre sa tronche et que je vois Damon de The vampire diaries, ça n’aide pas.
Conséquence : un émotionnel non émouvant pour ma pomme, une action prévisible et mal fagoté. Que reste t’il ? Bah l’after life. Le twist que je n’avais pas vu venir. Certes, il ne m’enthousiasme pas mais au moins, il a le mérite de ne pas me décevoir. Peut-être parce que je me dis que c’est la solution la moins pire qu’ils avaient pour répondre sans vraiment répondre. Et puis ça achève l’entreprise générale de démolition puisque cela annhile toute utilité à l’île. Cela ne devient plus qu’un lieu pour que Jack y passe les meilleures années de sa vie. Cela aurait pu être n’importe où au final. L’île est un peu devenu l’hôpital dans Grey’s Anatomy en gros.
Puisque je suis lancé, je continue sur ce que je n’ai pas aimé : le rythme. C’était trop lent. Quand on comprend que Jack est mort et que sur l’île il va mourir, cela dure et dure et dure. Cela a du en émouvoir un paquet mais moi non. Donc du coup, je me disais : « mais tu y arrives au putain de point de départ et tu crèves enfin bordel ? » Ce n’est qu’un exemple du rythme trop lent de ce final. Ils avaient besoin de 20 minutes de plus que les 1h20 de base. Mais pourquoi au juste ? Même si les 1h40 sont passés sans trop de problème, je me dis qu’avec un poil plus de rythme tout tenait largement en 1h20.
Encore un autre problème que j’ai eu : l’abus de poses des acteurs et de répliques bien clichées / lourdingues. On peut aussi y rajouter l’air d’abrutis qu’ils avaient tous quand ils comprenaient. Rétroactivement en fait, ça donne l’impression d’un « putain ouais, enfin morts ! Champagne ! » Ou qu’ils étaient tous devenus membres d’une secte.
Et puis bien souvent, le jeu des regards me faisait voir parfois des liens d’amour plus que d’amitiés. Que Hurley s’éprenne soudainement de Jack, ça fait très bizarre. J’ai aussi bien rigolé quand Aaron est né. Le « fantastique » jeu de Emilie de Ravin donnait l’impression qu’elle était dégouté par son bébé.
En vrac, je peux aussi retenir Miles qui chuchotte sans raison sous l’avion, sauf si l’acteur avait honte de sa réplique qui est la meilleure de l’épisode « I believe in duck tapes ». Pierre Chang n’est pas son père mais MacGyver oui.
Pas mal aussi crazy Claire qui refuse de partir. Mais cela s’explique. Elle ne veut pas que Aaron subisse une mère folle. Bon, ça se tient. C’est juste que l’expliction n’aurait pas du arriver 20 minutes plus tard et qu’il fallait éviter qu’elle soit convaincu en deux secondes par une phrase de 5 mots de Kate qui est en gros : « Mais non, tu n’es pas folle ». Si Kate le dit, pourquoi en douter ?
J’aurais aimé voir l’after island des rescapés dans l’avion. On se contente juste de les voir passer au dessus de Jack. Enfin c’est mon interprétation. Certains vont croire que c’est le vol 815. Et je dis pourquoi pas. Et si ça se trouve, c’est un tout autre avion.
Je ne noterais pas le final. Parce que cela n’aura pas de sens. Comme je l’a idis, beaucoup de choses m’ont déplu, en fait quasi rien ne m’a plu mais l’épisode réussit tout de mêm, malgré cela, à ne pas me laisser une si mauvaise impression que cela, surtout comparé aux deux précédents. Mais globalement, plus que le final, c’est toute la saison 6 qui m’a déçu. Elle s’est appliquée à démonter toute la série avec des derniers épisodes qui ont démonté la saison 6 elle-même. Plus que jamais, je reste convaincu que les auteurs n’avaient jamais eu l’intention de finir la série, espérant une annulation avant. Manque de bol, il a fallu la finir mais ils ne pouvaient pas, n’ayant aucune idée sur rien (et ceux qui me sortent des interviews ou déclarations, je leur rétorque d’avance que les gens peuvent mentir, même Lindelof et Cuse. Notez l’emploi du verbe pouvoir qui indique une possibilité, non une certitude).
Pour moi, Lost reste une grande série sur ces 5 premières saisons. Et j’attendais autre chose de cette saison 5. Pas forcément des réponses définitives mais qu’on reste au moins dans la lignée des pistes comme l’aspect scientifique de l’île totalement zappée. Les romains, les egyptiens, Dharma, Faraday mère et fils, … tous s’employaient à conserver une ligne scientifique pour l’île qui est au centre de tout. Et au final, la saison 6 ne tient pas compte de tout cela. C’est juste en arrière plan dans un épisode qui révèle au final que tout est dû à une lumière magique … Excusez moi de ne pas aimer cette « explication ». Je ne demandais pas forcément des réponses définitives sur les personnages non plus mais j’aurais aimé que le final laisse entrevoir la génération suivante de l’île. On peut juste supputer que le cycle se répétera avec Hurley en Jacob, Ben en Ben, Cynthia (Cindy ? J’ai un doute là, bref, l’hôtesse) dans le rôle de Les Autres pour les prochains candidats. Et voilà, cela aussi est quelque chose qui me gêne dans cette saison 6, c’est qu’il y a beaucoup trop de « on peut supposer que », « je crois qu’ils ont peut-être », en fait j’ai l’impression que je dois essayer de coller tout ensemble avec peut-être de la colle ou du scotch ou un chewing gum (mais ça je ne peux que le supposer hein) pour tenter de donner un sens qui se tienne à peu près et qui me convienne à peu près.
Donc merci pour les formidables moments des 5 premières saisons et lobotomisez moi la sixième de mon cerveau s’il vous plait. Oui, j’ai aimé Lost, j’ai pris beaucoup de plaisir devant Lost, trop sûrement. J’attendais beaucoup mieux de cette saison finale, j’ai été déçu par celle-ci, vous pouvez le comprendre j’espère. Et puis oublier Nikki et Paolo, quel faute de goût quand même … Oui, moi je les aimais bien ces deux petits clones de Boone et Shannon en moins bien (et rien que pour l’esploit de faire moins bien que Shannon et Boone, ils méritent notre respect.)
Et quoi de mieux pour conclure Lost qu’un tribute à Nikki et Paolo ? Oui, sûrement pleins de trucs mais bon, puisque Lindelof et Cuse les ont oublié …

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

LES COMMENTAIRES (1)

Par Jennie
posté le 30 juin à 19:59
Signaler un abus

Je suis tombée sur ton article en tentant, via mon moteur de recherche, de trouver l'explication de cette fin de saison et fin de série, parce que comme beaucoup elle m'a échappé. J'ai beau eu lire tout ce que tu as écrit, dans l'ensemble j'y ai trouvé du sens, mais il y a toujours des choses que je ne m'explique pas, peut-être que tu pourras essayer de répondre... Déjà, voyant la saison 6 avancer, je me suis dit "De toute façon on va se faire couilloner, la toute dernière scène de la série va être Jack qui se réveille et on se rend compte (avec effroi) que toute la série n'était que son rêve". Long, le rêve, mais bon, à quoi s'attendre finalement ? Etant addict à Lost, j'ai espéré jusqu'au bout que la fin serait claire. J'ai éteint ma télé l'autre soir en me disant que cet espoir était vain. Donc en gros ma principale question c'est : que représentaient tous ces flashs tout au long de la saison 6 ? J'ai d'abord cru qu'ils montraient une vie en parallèle, comme si on nous montrait ce qui leur serait arrivé si le vol 815 ne s'était jamais crashé, en tout cas le début de saison avec les scènes dans l'avion m'a fait penser à ça. Et puis finalement, plus ça avançait et moins ça avait de sens : les flashs ont fini par montrer qu'ils se "rappelaient" des moments vécus ensemble. Et alors là...complètement larguée. J'espère que tu auras ce message et que tu essaieras de m'éclairer parce que je suis frustrée de pas avoir compris la fin ! 6 ans de série pour ne pas comprendre, et même en acceptant l'idée que certains éléments doivent restés non-sus, ça en fait trop. D'avance merci ! :)

A propos de l’auteur


Speedu 363 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines