Magazine Info Locale

Jardin des supplices

Publié le 24 mai 2010 par Delanopolis
Il n'y a pas que pour le jardin ou la Canopée que la mairie cherche à enfumer son monde et dissimuler les difficultés aux Halles. Jacques Gauthier s'inquiète de l'opacité dans laquelle est traitée la question de la voirie souterraine et de ses trémies. Jardin des supplices Jardin d'eden ou des supplices ?

Après l'arrêt des travaux du jardin des Halles suite à la suspension du permis de démolir par le tribunal administratif, la lande qui doit remplacer les creux et les bosses du jardin actuel est-elle réalisable ? Il semble bien que la réponse soit négative car la structure de la dalle de couverture du nouveau forum qui sert de support au jardin comporte de nombreux ouvrages en relief destinés au fonctionnement du sous-sol.

Si la mairie de Paris, avait pratiqué une politique de transparence et rendu publics dès le départ les plans d'exécution du nouveau forum, on aurait fait l'économie d'études farfelues ...

La même observation vaut naturellement pour la Canopée, cette bulle, mi-passoire, mi-cloche à fromage, qui encombrera la perspective qui unit dans un même regard la fontaine des Innocents et l'église Saint-Eustache. L'intérêt architectural de cette protubérance en forme de tourteau ne saute pas aux yeux.

La troisième composante de ce projet bancal car mal étudié est la voirie souterraine dont des sections entières – la photo représente la trémie de la rue Berger - seront comblées pour élargir de quelques mètres la future lande. Comme pour le reste, les informations ont été dissimulées par la mairie : ces trémies - par exemple - ne sont-elles pas nécessaires à la ventilation des volumes souterrains ? Où à la circulation des services de sécurité ?

Encore un effort de transparence, monsieur le maire ...


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Delanopolis 94237 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine