Magazine High tech

Test : White Knight Chronicles, à la recherche du RPG perdu

Publié le 24 mai 2010 par Guls

Test : White Knight Chronicles, à la recherche du RPG perdu

Level-5 fait partie des studios japonais incontournable depuis ces dernières années. Développant principalement sur DS avec les excellents Professeur Layton ou Inazuma, ils ont été surtout connu pour l'un des titres majeurs de la PS2 : Dragon Quest VIII. Fort de cette expérience en RPG, ils tentent aujourd'hui de rapprocher deux mondes très différents : le JRPG solo et le MMORPG. White Knight Chronicles est l'enfant étrange de ce mariage pas si réussi, et nous vous en parlons en test...
Une technique qui commence à dater...
Les fans de RPG sont gâtés en ce début d'année avec entre autre deux titres de Square Enix, FFXIII avec ses graphismes à couper le souffle et Nier avec son ambiance et sa poésie proches d'un Shadow Of Colosus. Level-5 a voulu, face à cette forte concurrence, nous sortir leur bébé déjà grand avec un an et demi d'existence sur l'archipel nippon. Et il faut avouer qu'il soutient difficilement la comparaison : graphiquement, White Knight Chronicles peine devant les mastodontes HD actuels. Les personnages sont dotés d'un design assez pauvre et les décors, bien qu'acceptables restent bien en dessous de la norme actuelle. Si nous devions faire une comparaison, WKC serait proche plus proche d'un Enchanted Arms, sorti en 2006...
Test : White Knight Chronicles, à la recherche du RPG perdu
Le plus marquant reste les indications omniprésentes que ça soit les dégâts, le type d'attaque, les points de vie et bien d'autres informations que l'on retrouve généralement dans les MMORPG. Ces indications textuelles permanentes risquent de perdre rapidement les nouveaux venus. Heureusement donc que graphisme et interface ne font pas tout, et voyons maintenant si le gameplay est à la hauteur...
Test : White Knight Chronicles, à la recherche du RPG perdu
Temps réel, tour par tour, ou plutôt tour par tour réel...
... et malheureusement c'est loin d'être le cas. Pour les combats, Level-5 a voulu nous proposer un mix maladroit entre le temps réel et le tour par tour. Ainsi, vous allez devoir attendre un certain temps entre chaque attaque. Il y a bien la possibilité de créer des combos mais il est encore une fois nécessaire de jouer avec le timing. Pour déclencher certains coups, vous devez accumuler des points d'actions que vous gagnerez en infligeant et subissant des dégâts. Très vite vous allez devoir jongler avec le coût des PA afin de pouvoir créer des combinaisons de coups interessante; car tout le combat tourne autour de ces points.
Test : White Knight Chronicles, à la recherche du RPG perdu
Faut-il essayer de les garder afin de sortir un gros enchaînement ou allez-vous préférer en faire de plus petits, mais plus régulièrement ? Voilà un choix cornélien sachant qu'une donnée va venir vite tout chambouler : l'incarnation du chevalier blanc. Afin de pouvoir prendre le contrôle de cette grande armure, il faudra dépenser beaucoup de points, et plus vous allez en dépenser plus vous serez puissant. Autant vous dire que vous allez vite comprendre tout l'intérêt de garder ses Action Point pour pouvoir vous transformer quand le besoin se fait sentir. En résumé, le gameplay de White Knight Chronicles est complexe et définitivement pas pour les novices. Mais qu'en est-il du scénario ?
Test : White Knight Chronicles, à la recherche du RPG perdu
Une princesse enlevée, un chevalier à son secours...
Là encore WKC n'arrive pas à sortir son épingle du jeu. Une princesse est enlevée par le royaume ennemi, vous allez incarner un jeune livreur de vin qui va se retrouver impliqué dans cette histoire, et acquérir des pouvoirs immenses perdus depuis longtemps. Rien de bien original à l'horizon. La particularité vient peut-être du fait que le personnage que vous allez créer au début de l'aventure ne va pas être le personnage au centre de l'aventure, mais un personnage secondaire suivant notre héros. Tout n'est heureusement pas si noir dans cette histoire, car vous allez pouvoir participer à cette aventure avec trois amis. Ce mode Online, proche des MMO, n'était pas présent lors de sa sortie japonaise, ce qui peut paraître étonnant, car tout l'intérêt de ce titre réside dans son mode multijoueur, mais encore faut-il trouver du monde pour pouvoir participer à cela, car la qualité toute relative du titre fait que les serveurs multijoueurs sont désespérément vides...
Test : White Knight Chronicles, à la recherche du RPG perdu
Quel avenir pour cette trilogie ?
White Knight Chronicles est avant tout le premier titre d'une trilogie dont la suite devrait sortir cette année au Japon. Mais Level-5 aura fort à faire s'ils veulent redresser la barre. Le premier opus aura bien du mal à trouver son public tant la concurrence est rude. Le jeu est tout juste agréable, et cela reste très insuffisant de nos jours avec trente maigres heures de durée de vie et un peu plus si vous voulez profiter du multijoueur. Espérons que la suite sera à la hauteur et ne mettra pas plus d'un an à venir chez nous, si au moins elle doit voir le jour en dehors de l'archipel.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Guls 278 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog