Magazine

Débrouillardise et rigole

Publié le 24 mai 2010 par Badiejf
La pluie, qui s’était faite discrète dans les dernières semaines, a décidé depuis trois jours de sortir de sa gêne. Trois jours sans soleil ou presque, du jamais vu dans ce coin du monde. On a donc droit à des orages qui durent plusieurs heures, la nuit même ! Débrouillard et haïtien (c’est aussi bon au féminin) sont souvent des synonymes, l’absence de moyens force effectivement à avoir recours à des stratégies novatrices si l’on veut faire face à ses obligations. On commence donc à voir apparaître autour des camps des amoncellements de boue, le reste des rigoles que les gens creusent autour des tentes. À la Place-Saint-Pierre, la Marie de Pétion-Ville va avoir les bleus quand, dans plusieurs années peut-être, les gens vont libérer l’espace public. Les structures de ciment et de pierres qui entourent la place sont maintenant ouvertes partout, question de faire écouler l’eau. En fait, les haïtiens qui vivent dans les camps se creusent actuellement un système d’irrigation comme jamais le pays n’a pu se payer…

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Badiejf 170 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog