Magazine Poésie

Poeme de Abderrahmane Laghzali : Et je vogue avec vous vagues

Par Illusionperdu @IllusionPerdu

Et je vogue avec vous vagues

Agacé par les vains discours,

De vous assoiffé, je viens à vous 

J'accours

Tellement assoiffé !

 

Vous êtes mon sein

Vous êtes le lait

Et moi le bébé!

 

Vers vous je viens

Je vole, je cours 

 

Abreuvez-moi,

La tétée, la tétée!

Etanchez ma soif,

Par votre beau discours

Apaisant discours !

 

Malade je suis

Et vous êtes mes saints

Vers vous en pèlerin

J'accours

 

 

Et mes yeux

Et mon coeur

Vous réclament

Veulent vous voir

Désirent vous boire

 

Je suis là face à vous

Avec vous parmi vous

Vague parmi les vagues !

Me voilà, me voilà

Comme à chaque fois

Que cela ne va pas

Comme à chaque fois

Que je suis las

 Abreuvez-moi

Causez, gueulez,

Montrez-vous bien,

 Montez dans l'air

Salivez, bavez, criez,

 Montrez votre colère

Montrez vos pleurs

Sur notre existence

Nous dits hommes

De la terre dite ferme

D'une ridicule fermeté

 

Pleurez, hurlez

Comme vous savez si bien faire

C'est comme cela que je vous comprends

C'est comme cela que je vous préfère

 

Et je vogue avec vous vagues!

Et je voguerai toujours!

Merci beaucoup à vous vagues

Merci pour vos belles gifles

Elles me renversent

Et le pèlerin que je suis titube

 Mais vite je me relève

Vos gifles me réveillent

Et la douleur sommeille

 

 Et vos bisous, vos câlins

Sur les joues du pèlerin,

Vieil enfant, le guérissent

 De joie le rendent fou

Et vite il oublie tout!

 

Merci mon sein

Merci mon tétin

Merci mes saints

Merci de me nourrir

Merci de me guérir

Merci pour vos câlins

Pour vos bisous

Merci beaucoup à vous


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Illusionperdu 3193 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines