Magazine Poésie

Poeme de Abderrahmane Laghzali : Et je vogue avec vous vagues

Par Illusionperdu @IllusionPerdu

Et je vogue avec vous vagues

Agacé par les vains discours,

De vous assoiffé, je viens à vous 

J'accours

Tellement assoiffé !

 

Vous êtes mon sein

Vous êtes le lait

Et moi le bébé!

 

Vers vous je viens

Je vole, je cours 

 

Abreuvez-moi,

La tétée, la tétée!

Etanchez ma soif,

Par votre beau discours

Apaisant discours !

 

Malade je suis

Et vous êtes mes saints

Vers vous en pèlerin

J'accours

 

 

Et mes yeux

Et mon coeur

Vous réclament

Veulent vous voir

Désirent vous boire

 

Je suis là face à vous

Avec vous parmi vous

Vague parmi les vagues !

Me voilà, me voilà

Comme à chaque fois

Que cela ne va pas

Comme à chaque fois

Que je suis las

 Abreuvez-moi

Causez, gueulez,

Montrez-vous bien,

 Montez dans l'air

Salivez, bavez, criez,

 Montrez votre colère

Montrez vos pleurs

Sur notre existence

Nous dits hommes

De la terre dite ferme

D'une ridicule fermeté

 

Pleurez, hurlez

Comme vous savez si bien faire

C'est comme cela que je vous comprends

C'est comme cela que je vous préfère

 

Et je vogue avec vous vagues!

Et je voguerai toujours!

Merci beaucoup à vous vagues

Merci pour vos belles gifles

Elles me renversent

Et le pèlerin que je suis titube

 Mais vite je me relève

Vos gifles me réveillent

Et la douleur sommeille

 

 Et vos bisous, vos câlins

Sur les joues du pèlerin,

Vieil enfant, le guérissent

 De joie le rendent fou

Et vite il oublie tout!

 

Merci mon sein

Merci mon tétin

Merci mes saints

Merci de me nourrir

Merci de me guérir

Merci pour vos câlins

Pour vos bisous

Merci beaucoup à vous


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Prochain TERRITOIRE DU POEME.

    Le TERRITOIRE DU POEME présente                             FRANCINE CARON                                                                       ... Lire la suite

    Par  Ananda
    PHOTOS, POÉSIE, TALENTS
  • Poeme de Cassandre06 : Silence

    Silence, le monde s'est arrêté, Aujourd'hui, quand je t'ai entendu, Silence, dans cette clarté, Qui m'a tant et si bien déçue. Lire la suite

    Par  Illusionperdu
    POÉSIE, TALENTS
  • Poeme de Ctitof : Absences

    Une porte qui se refermeEt je reste dans le désirA l'écorce chaude et rugueuseDe ton doux retour où le videMe pousse déjà et m'enferme Pas une place ni de... Lire la suite

    Par  Illusionperdu
    POÉSIE, TALENTS
  • Poeme de Gramophone889 : Volage

    Poeme Gramophone889 Volage

    Je t'avais découverte à l'étalageOù tu pratiquais l'effeuillageTa faim n'avait pas de quartierTu picorais à tous les grainetiers Si tu n'avais pas été aussi... Lire la suite

    Par  Illusionperdu
    POÉSIE, TALENTS
  • Poeme de Coeurdeverre : ...Reste....

    Rencontrer un ami et soudain s'attacher...Simplement par des mots, être parfois liés...Pour des raisons obscures, savoir qu'il va partir...Alors que j'ai encore... Lire la suite

    Par  Illusionperdu
    POÉSIE, TALENTS
  • Poeme de Madinx : ENDANSEMENT

    Esclave au solen trouver la clé,l'envol de ta liberté.Tes origines, pourquoi y rester plantée ?Tu n'as de pays que là où tes pas embrassent tes pieds. Un vent e... Lire la suite

    Par  Illusionperdu
    POÉSIE, TALENTS
  • Poeme de Abderrahmane Laghzali : Je suis poussiere

    De la tête aux piedsJe suis poussièreJe trime, je bucheJe marne, je bosseJe vaque et sueDu matin au soirDans la poussière !Et le trou oùJe me recroqueville le... Lire la suite

    Par  Illusionperdu
    POÉSIE, TALENTS

A propos de l’auteur


Illusionperdu 3193 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines