Magazine Poésie

Derrière l'échec

Par Gerard

Inclassable, à contre-courant : ce premier roman aura donc été un échec. Peu vendu, jamais chroniqué. Un échec ? Allons donc : j'aurais eu le luxe inouï de n'en faire qu'à ma tête, d'aller au bout de ma route, dans un monde éditorial pourtant peu enclin à la prise de risque - et j'en reste reconnaissant à l'éditeur, Les Editions de l'Aube. Et puis les lecteurs, ces imprévus magnifiques, avec leur passion, leur vision des choses : bienheureuse dépossession du travail d'écriture, bienheureux voyage d'un esprit à un autre, quand le texte pour ainsi dire change de propriétaire. Qu'ils aient été peu nombreux n'est rien ;  la joie de ces mots échangés compense tout (écrivant cela, je pense surtout à l'accueil extraordinaire que m'ont réservé les lecteurs de Draveil à l'automne dernier). Comprendre que le livre n'existe au fond qu'ainsi, dans le regard de l'Autre.

 

"Deviens lisible", me conseillent en substance les amis qui tentent de défendre mon travail dans le milieu de l'édition. Avec de l'action, des "événements", des "péripéties". Ce qui me semblait impensable hier, depuis la rencontre avec ces premiers lecteurs, prend désormais un autre sens. Puisque l'essentiel du message purement littéraire "passe" en tant que tel, pourquoi ne pas en faciliter l'abord par un aspect plus "divertissant"? Je crois que je vais finir par y travailler. Après tout, je lui dois bien ça, au lecteur.

 

La seconde leçon de ce premier roman est la suivante : on n'est pas écrivain. On est un homme. Que l'on écrive est bien certain, mais que la littérature se tienne à bonne distance, derrière - qu'on ne se résume surtout pas à cela. Rester, quoi qu'il arrive, ce type qui fait l'écrivain. La dérisoire stabulation de l'écrivain de salon du livre derrière ses piles, très peu pour moi. Je jetterai peut-être encore quelques romans dans les conduits, mais comme ça, avec légèreté, mine de rien ; l'esprit ailleurs. 


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Derrière toute chose exquise

    Derrière toute chose exquise

    de Sébastien Fritsch aux éditions du Pierregord Jonas, la quarantaine, photographe, aime les femmes, de préférence jeunes, très belles, grandes, élancés. Il... Lire la suite

    Par  Bloulou
    NOUVELLES, TALENTS
  • Derrière l'horizon au Cube

    -- Le Cube (Issy les Moulineaux / FRANCE)-- du 2 février au 24 juillet 2010-- entrée gratuiteJ'y suis allée en fin d'après midi. Lire la suite

    Par  Linciel
    BD & DESSINS, TALENTS
  • Derrière la fissure (Jean Joubert)

    Derrière fissure (Jean Joubert)

    Derrière la fissure il y a le battement humide de la craie, le monde casqué des fourmis, les cuirasses et les lances. Si tu sais répondre à l’énigme de ces menu... Lire la suite

    Par  Arbrealettres
    POÉSIE
  • Chaud derrière

    Je suis en sueur lorsque j’arrive au garage où trainent Miloud le mécanicien et deux chauffeurs réguliers qui discutent en arabe de la victoire de l'Espagne. Lire la suite

    Par  Pierre-Léon Lalonde
    JOURNAL INTIME, PHOTOS, TALENTS
  • Un petit Louise Attaque de derrière les fagots

    petit Louise Attaque derrière fagots

    Pour ce dimanche une petite chanson qui me renvoie d’un bond 10 ans en arrière! aaaaah que c’est bon!*****Photos: Tous droits réservés par Lire la suite

    Par  Madameparle
    JOURNAL INTIME, TALENTS
  • Qui est derrière les vois de Mario, Luigi et Wario ?

    Il s'agit de Charles Martinet ! voici une interview du Lire la suite

    Par  Metrotextuel
    JOURNAL INTIME, TALENTS
  • Lecture panoptique (2)

    Lecture panoptique

    À propos d'une tablette iPad perdue et retrouvée. Sur les Vétilles de Christian Garcin, Avec les chiens d'Antoine Jaquier et L'autre Simenon de Patrick Roegiers. Lire la suite

    Par  Jlk
    NOUVELLES, TALENTS

A propos de l’auteur


Gerard 804 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines