Magazine Focus Emploi

[Conseil] Ils ont tout essayé pour se faire remarquer

Publié le 25 mai 2010 par Agirplus

Ils ont bousculé leur monde, inventé des promos chocs, mis en scène leur talent pour attirer l’attention des employeurs. Dans un contexte de crise, ils ont déployé les grands moyens pour se faire repérer par des employeurs noyés sous le nombre de postulants.

Voici une sélection des candidatures les plus détonante qui nous ont séduites :

Il s’affiche au bord de la route[Conseil] Ils ont tout essayé pour se faire remarquer

« Directeur commercial audacieux cherche entreprise même profil ». Un message clair accompagné du numéro de portable de Bernard Mauriang affiché sur un panneau publicitaire de mètre par 3 emplanté le long d’une route où passent chaque jour 12000 automobilistes. L’affiche géante a été posée le 5 décembre. Le 16, Bernard Mauriange signait pour un poste de directeur commercial dans la start-up Pingwy.

Elle fait sa pub dans la rue

Le street marketing, vous connaissez ? Un visage placardé dans tout Paris sur 500 affichettes à languettes détachables. C’est la méthode choisir par Géraldine Seuleusian, diplômée d’une école de commerce pour trouver un emploi en décembre dernier.

Il conçoit un CV animé sur Internet

Jocelyn Bonhomme, 28 ans, jeune diplômé en marketing, a d’abord créé www.jocelynchercheuntravail.com afin de se présenter. Ensuite, il est allé coller lui-même 400 affichettes dans des lieux soigneusement sélectionnés : les ­ascenseurs, les cafétérias et même les toilettes des entreprises où il souhaitait travailler ! Jocelyn a décroché plusieurs CDD avant d’être embauché comme responsable marketing et commercial chez Undostrial, un fabricant de lunettes.

Il créé son avatar en cubes Lego

L’exercice de style est risqué, mais un CV vidéo marque à coup sûr les esprits lorsqu’il est bien réalisé. Mis en ligne en mai 2009, celui de Jean-Benoist Werth, 26 ans, est un modèle du genre. En deux minutes, il résume son parcours de jeune diplômé d’ESC et d’entrepreneur à 23 ans. Son film, imagé et poétique, fait mouche. Il est vu 70 000 fois sur YouTube et relayé par les médias. Il a finalement signé avec l’agence de communication Nouveau Jour, qui a créé un poste pour lui : il est le directeur du pôle interactif.

Il chante ses louanges sur le Web

Nicolas Catard aime la musique et met en ligne sa chançon le 20 avril 2009, “Je suis un excellent chef de projet”. Le soir même, le clip était repris sur la page d’accueil d’un site économique. Le lendemain, c’était la vidéo du jour sur Dailymotion. » Amusés par ce cadre chantonnant « Vous allez gagner plein de marchés », les recruteurs ont bien réagi. Il est aujourd’hui chef de projet digital chez Endemol.

Des idées audacieuses qui doivent soulever au préalable une question importante : Comment rivaliser de fantaisie sans franchir les limites du bon goût ?


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Agirplus 172 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte