Magazine High tech

[humeur] Mais ou va le jeu vidéo ?

Publié le 25 mai 2010 par Benji78

Le business du jeu vidéo a lui aussi connu quelques difficultés ces derniers mois. Rien de bien dramatique mais la crise est passée là, c'est certain. Pourtant ce début d'année 2010 fut vraiment riche en nouveautés et jeux de qualité. Editeurs et développeurs ont bien travaillé et les fabricants de consoles nous préparent la soit disant révolution de demain, la 3D.

Pour les PC, une étrange politique soulève un mécontentement général, l'apparition des DRM et l'annonce de jeux dématérialisés. Le DRM cherche à limiter massivement le piratage mais même les joueurs honnêtes sont mis à mal par cette technique radicale. Ubisoft en tête, essuie les plâtres et la colère des gamers.

Autre bouleversement qui semble se préparer, les jeux dématérialisés. Pas encore au point mais tellement séduisants pour les éditeurs et développeurs dans leur quête contre le piratage.

Ces grands chantiers, différents en soi, ont trois points communs. Le doute affreux des consommateurs face à l'efficacité de ces technologies, leur non approbation quasi unanime et enfin ces trois projets nous sont imposés et non proposés.

[humeur] Mais ou va le jeu vidéo ?

C'est la nouveauté des salons 2009 qui arrive dans nos magasins spécialisés. Un effet " coupe du monde " n'y est sûrement pas étranger. Cette technologie séduisante existe bel et bien et se démocratise dans nos salles de cinéma. Le souhait des fabricants serait d'appliquer la 3D sur belles TV à écran plat. Du jeux vidéo, des films, des événements sportifs, des documentaires et j'en passe. L'idée est plutôt sympa le produit sexy mais ne jouit pas d'une popularité exceptionnelle. Le fait est que bon nombre de personnes ne savent déjà pas ce qu'est le Blu-ray (si si...). Les foyers se sont équipés de TV à écran plat ces dernières années avec le succès ( justifié) que l'on connaît. Alors, pensez-vous sérieusement que tout ces salons privés équipés Full HD vont remplacer leurs appareils par une nouvelle TV embarquant une technologie 3D. De plus un nombre encore plus important ne savent absolument pas comment fonctionne ce produit, à quoi ça sert et pour quoi faire. Je ne vais pas revenir sur toutes ces explications déjà détaillées par ici, mais aussi attrayants que soient la 3D, le doute, le portefeuille, la qualité remise en cause, la conjoncture ne paraît pas sourire aux images en profondeur. Prématuré, et ne répondant pas à un besoin majeur, la communauté des gamers ne devrait pas être le laboratoire des écrans Full 3D Ready, laissant cela aux riches férus de technologie, malgré une PS3 prête à la recevoir. Mon avis, avec des " si " on refait le monde, mais si les prix sont attractifs, si l'offre est complète, si tout le monde comprend de quoi il s'agit et si toutes ces conditions sont réunies, alors peut être que d'ici 2 à 3 ans la 3D entrera vraiment dans nos salons.

La 3D dans votre salon c'est pour vous:

Total Voters: 60

[humeur] Mais ou va le jeu vidéo ?

Les éditeurs en lutte contre le piratage (tous nos billets)

Mais quelle mouche pique nos éditeurs !!! Autrefois jouissant d'une cote de popularité enviable, un phénomène vient perturber cette histoire entre éditeurs consommateurs. La cause, les outils mis en place pour empêcher ou réduire le piratage de leurs produits. Derniers en date, Assassin's Creed 2 et Splinter Cell conviction, le tout sur PC. Si le fait de vouloir protéger des œuvres vidéo ludiques est légitime, le résultat est assez déroutant car même les honnêtes joueurs subissent l'inconfort de ce procédé. L'idée général du principe (en détail par ici) consiste à n'accorder l'accès à votre jeu qui si vous êtes connecté à internet. Discrimination, coupure de la ligne, impression de flicage, ces mesures de protection pénalisent le gamer PC. Un long débat qui ne va pas se régler ici mais cet état de cause est dû principalement au piratage de masse sur ces machines. D'un côté le pirate, de l'autre les éditeurs et au milieux... les gamers.

[humeur] Mais ou va le jeu vidéo ?

L'avenir sera dématérialisé...ou pas (tous nos billets)

Un autre tendance qui s'approche sournoisement des joueurs. Et cette fois, pas de discrimination, il y en a pour tout le monde. Pas mauvais en soit, l'idée est de ne plus passer par un support physique pour jouer au jeux vidéo, consoles ou PC. Les consoles dernières générations proposent ce concept sur leurs plateformes respectives, PSN et Xbox live où l'utilisateur peut télécharger et stocker son jeu sur un disque dur. Pour les PC, des outils dédiés proposent ce type de service avec assez de succès. Une piste donc pour nos éditeurs. Proposer des jeux dématérialisés, et pourquoi pas, non stockés sur votre disque. Le concept du JVD est né. Le jeu vidéo à la demande est similaire à la VOD. Une box vous fournit un accès à vos jeux vidéo loués ou achetés. Les éditeurs paraissent séduits et la box Onlive devrait arriver sur le marché US le 17 juin ( comme WeeBeeTroc). Petite faiblaisse, les joueurs ne croient pas à la qualité globale du contenu offert ( voir nos sondages) et misent plutôt sur un échec. Possible pour nos " grands " jeux que nous achetons avec plaisir, que nous déballons de leur boîtier, où nous lisons une notice les yeux grands ouverts... Ce que n'offre pas la dématérialisation et ce qui enlève une partie du charme de l'acquisition d'un jeu, même d'occasion. Je ne parle même pas des " collectors " qui jouissent d'un beau succès en moment. Un concept qui sied plus à certains titres qu'à d'autres. Un détail, aucune baisse de tarif entre un produit boutique et un produit dématérialisé, un détail. Pourtant, plus de réseau de distribution, plus de packaging ni notice...!

[humeur] Mais ou va le jeu vidéo ?

Voilà pour ce petit tour d'horizon. Le business modèle économique de l'industrie du jeu vidéo se métamorphose et les technologies qui arrivent permettent de se projeter dans un futur de plus en plus pointu. Salons multimédias, consoles dématérialisées, ajoutez des Playstation Move et Project natal, un futur plus pointu certes, mais il ne faut pas que nos éditeurs et fabricants nous gâchent une chose : notre plaisir de jouer.

Termes de Recherche utlisés :


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Benji78 880 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine