Magazine Politique

Eh, le Mossad, faudrait s'occuper de Facebook...

Publié le 25 mai 2010 par Lheretique

C'est vraiment une merde, Facebook. Déjà que ça ne respecte rien ni personne, dévoilant à tout va les données privées, stigmatisant à l'insu ou au vu et su de tous tout un chacun, ça devient en plus une plaie pour les services secrets des États. C'est par un compte twitter de veille technologique fort utile, @ordineo que je l'apprends : Tsahal n'est décidément plus ce qu'elle était...

babe.jpg
ces futés du Hezbollah ont imaginé de prospecter du renseignement du côté des militaires en service via une belle à la généreuse poitrine. La dénommée Reut Zukerman aurait ainsi pompé une foultitude de renseignements auprès de militaires de réserve, mais aussi de gradés : horaires de garde, mots de passe, lancements d'opération, et cetera... M'est avis que ça va chauffer en Israël, après un coup comme celui-là. Quant au Hezbollah, ça a beau être des intégristes, dès qu'il s'agit d'être pragmatique, finies les bonnes résolutions religieuses...

D'une certaine manière, c'est rassurant : quand une organisation politico-religieuse commence à utiliser ce genre de stratagèmes, c'est aussi le signe qu'elle se laïcise...

Tiens, c'est Antonin qui va être content, je vais en profiter pour embrayer et parler de Movim : Movim, c'est un projet qui vise à mettre en place un projet de réseau social entièrement libre. Cocorico, les Français sont en pointe sur le sujet. Côté éthique, cela changera de Facebook qui balance à tout va les informations privées à votre insu. En fait, bien qu'utilisateur, j'ai décidé d'entrer en guerre contre cette plate-forme, quintessence de la nocuité pour ses utilisateurs. J'y reste, faute de mieux, pour l'instant, mais comme un agent double opérerait à l'intérieur des frontières de l'ennemi.

Bon, Movim n'en est qu'au stade du développement, mais je crois que toutes les bonnes volontés y sont les bienvenues. Espérons que nous saurons, le moment venu, écraser l'infâme (�©Voltaire).


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Blog FaceBook

    J'y suis très présente alors autant m'y rejoindre pour ceux et celles qui souhaitent me suivre dans la vague à l'âme ! Le Blog Navire reste donc à quai du résea... Lire la suite

    Par  Delphine Du Blog Le Navire
    SOCIÉTÉ
  • eh ben voilà

    voilà

    "Well well well... Il y a une semaine, vous avez vu ici l'interview de l'ancien Oberstandfuhrer de la Bundesbank Karl Otto Pohl qui a expliqué au Der Spiegel qu... Lire la suite

    Par  Hoplite
    SOCIÉTÉ
  • « Eh ! La Guadeloupe, prends donc garde, ton statut f… le camp !….. »

    Louis XV était un amateur particulièrement avisé, qui ne confiait à personne d’autre la délicate opération de préparer son café. Cela se savait à la cour. Lire la suite

    Par  Halleyjc
    CULTURE, SOCIÉTÉ
  • « Eh bien le Nègre, il t’emmerde »

    bien Nègre, t’emmerde

    “Pour une fois, je me suis mis à travailler comme un nègre, je ne sais pas si les nègres ont toujours tellement travaillé, mais enfin…”. Lire la suite

    Par  Elawords
    SOCIÉTÉ
  • Epiderme ou eh pis.. merde..

    Le vernissage sera chaud je présenterai une série de 20 têtes inédites belles à croquer. Vous sortirez couverts.. sans bousculer chapeaux et sculptures les... Lire la suite

    Par  Agegout
    BEAUX ARTS, CULTURE, EXPOS & MUSÉES
  • Eh bien, tuez maintenant !

    bien, tuez maintenant

    de John Dickson CarrNon ! Même l'accessoiriste le plus distrait ne peut commettre une bourde aussi monumentale... Il s'agit donc d'un sabotage. Lire la suite

    Par  Krri
    CULTURE, LIVRES
  • Eh oui

    Quand comprendrez vous qu'il y a eux et il y a nous ? Mais sachez le, nous sommes les coupables ! Car eux, les pseudos grands, pour être ce qu'ils sont, ils... Lire la suite

    Par  Philippe Delage
    FOCUS EMPLOI

A propos de l’auteur


Lheretique 7428 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines