Magazine Science

La physique des horizons : apparition de la vie - fin et conclusions ?

Publié le 25 mai 2010 par 000111aaa

Vous proposant chers lecteurs de terminer aujourd’hui cette série sur l apparition de la vie et la possibilité de l existence d’extra terrestres je vais vous exposer mes informations en forme de réponses à 3 questions ….. et voici donc la première !

1 / QUEL ROLE ATTRIBUER A L ACTIVITE VIRALE DANS L APPARITION DE LA VIE ?

Mes sources viennent des articles de R.SHAPIRO/R.HAZEN /P.FORTERRE / C .TERRAS//S.SIMPSON etc

Depuis leur découverte ( 1892 ou,1898) deux hommes ont contribué à la découverte du premier virus, le virus de la mosaïque du tabac. Ivanovski démontre en 1892 qu'un extrait de feuille malade reste infectieux après filtration à travers un filtre de Chamberland alors que les bactéries sont retenues par ces filtres, Mais Ivanovski n'a sans doute pas pris toute la mesure de sa découverte. Beijerinck, en 1898, sera le premier à appeler « virus », l'agent causal de la mosaïque du tabac. c'est un agent infectieux soluble ou contagium vivum fluidum, et non un contagium fixum comme le serait une bactérie. Mais , en punition , les virus sont restés assez longtemps exclus de l arbre de l’évolution !Etaient ils seulement en vie !?Puis le microscope électronique a conduit à diviser le monde du vivant entre les cellules à noyau et a membrane ( eucaryotes) et les cellules sans noyau ( procaryotes) ….ET on a classé arbitrairement les virus en fonction du type de cellules qu ils venaient parasiter…Mais les choses ont changé depuis les recherches des années 1980 à 2010 ….

img01139.jpg
img01141.jpg

MES photos montrent q u il est possible qu il y ait une origine cellulaire a certains virus ; d autre part il existe des virus à ARN ( acide ribo nucléique ) et d autres à ADN ( acide desoxy ribo nucléique) mais on ne sait au fond si l ADN est une «  invention virale » ..CERTAINS AUTEURS penchent vers un milieu primitif favorable à une «  virosphère très riche , préexistant à la cellule primitive ( LUCA) ( last universal common ancestor), ce qui expliquerait le nombre assez élevé de protéines « orphelines » présentes dans tous les génomes qui ont été séquencés ; ils concluent que nous avons sous estimé la diversité virale et que nous avons encore beaucoup de chantiers à explorer

2/ L EXPLORATION DE LA DIVERSITE CELLULAIRE EST ELLE TERMINEE SUR TERRE ?

Mes sources viennent des articles de D.PRIEUR/G.HORNECK/F.RAULIN / C.LIITLE ETC

Les scientifiques ont découvert des cellules « durs à cuire » dans ces 30 derniéres années et s attendent à d autres découvertes encore plus extraordinaires …

…Sur terre ON TROUVE DES ETRES VIVANTS PARTOUT OU L ON SE MET A COMMENCER A CHERCHER ! On les appelle les organismes extrémophiles ! On en trouve dans le froid ( la division cellulaire s arrêterait vers -12° ) ; dans le chaud ( certaines archées se reproduiraient jusqu ‘à 113 °) ; d autres sous des pressions extrêmes ( 690 atmosphéres et 2° dans la fosse des Mariannes ) ; d autres dans un milieu hyper salé ( 10 fois plus que l eau de mer !) ; d autres dans un milieu archi –acide ( entre 0et 2 en pH) ou archi basique ( dans des lacs de soude !)…Bref la vie se niche n importe où sur TERRE !

Comme je vous l ai déjà dit les milieux marins reçoivent des flux perpétuels de matériaux morts ( végétaux ou animaux ) et vous trouverez dans le dernier exemplaire de POUR LA SCIENCE juin 2010 l article de LITTLE qui vous décrit comment certaines bactéries se propagent au fond des océans en sautant d un cadavre de baleine à un autre !

J ‘espère que vous ne tomberez pas du haut de l armoire en apprenant que la bactérie DEINOCOCCUS RADIODURANS survit à des irradiations de 5000 greys en réparant son ADN par-dessus le marché alors qu une cellule humaine ne survit pas à 5 greys ( voilà des candidats pour le prochain voyage sur MARS !)

3 /LA VIE SUR D AUTRES PLANETES EST ELLE POSSIBLE ?

Compte tenu de tout ce que je vous ai rapporté dans cette série d articles ma conviction est que d autres formes de vie soit identiques , soit différentes , soit plus anciennes ,soit plus évoluées , soit plus rustiques , existent sur d autres planètes . C ‘est en cela que mon opinion diffère de celle de quelques auteurs que je vous ai cités ( notamment MONOD et MAGNAN) .Vous trouverez dans les articles de F.CERCEAU /F.RAULIN/ S .ATRYA /F.RAULIN dans le DOSSIER POUR LA SCIENCE 2008 plein d’autres exemples intéressants …Mon collègue CEA ROLAND LEHOUCQ vous présente meme un article sur la taille possible d un extraterrestre bipéde ( le terrien le plus grand mesurait 2 , 72 m !)

Je ne crois pas avoir d arguments pour dire , contrairement à mon lecteur JJ.MICALEF que l’évolution de la vie DOIT partir nécessairement vers les formes d’organismes les plus intelligents possibles …. et a fortiori vers l espèce humaine homo sapiens sapiens ; je crois que chaque époque géologique T fait ce qu elle peut , avec les moyens qu’elle a atteint à l instant T  pour occuper les niches écologiques qui se présentent et qui résultent du hasard et de la nécessité !

Fin de la série sous réserve de questions supplémentaires)


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


000111aaa 168 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog