Magazine Environnement

-30% de GES en 2020 : un effort important pour la France

Publié le 25 mai 2010 par Sequovia

-30% de GES en 2020 : un  effort important pour la France

L’accord de Copenhague prévoyait que les différents pays publient avant la fin du mois de janvier 2010 leurs engagements de réduction à 2020. Alors que la commission européenne doit présenter à la fin du mois sa stratégie pour passer à un objectif de 30% de réduction des gaz à effet de serre en 2020, le Centre d’Analyse Stratégique signale que ce nouvel objectif demandera d’importants efforts, notamment de la part de la France.

  • Présentation fin mai

La Commission européenne doit présenter en détail aux États-membres et au Parlement européen, son plan d’action en la matière demain. L’Union européenne est restée sur sa ligne en annonçant qu’elle réduirait ses émissions de 20 % et qu’elle porterait cet objectif à 30 % en cas d’efforts comparables des autres pays développés. Pour lancer le débat en France, le CAS a publié une note sur la question. En dix pages, le document évalue les conséquences pour notre pays de la mise en œuvre d’un tel programme et sont en opposition avec le discours de la commission européenne.

  • En France

Selon cette étude, l’adoption de manière unilatérale par l’UE d’un objectif de réduction de 30 % des émissions à l’horizon 2020 aurait des répercussions lourdes en France, en termes de compétitivité et d’emplois. Selon le CAS, « dans un pays où la production d’électricité est très majoritairement décarbonée, les ménages auraient à fournir des efforts particulièrement significatifs et à modifier sensiblement leur mode de vie ». Le Centre d’analyse stratégique préconise donc à l’Union européenne de s’en tenir à ses précédentes positions, c’est-à-dire à ne s’engager à réduire ses émissions de gaz à effet de serre à hauteur de 30% qu’à la condition que ses partenaires mondiaux en fassent de même, et en premier lieu les États-Unis.

Si un tel choix était fait, l’analyse précise également qu’il « devrait s’accompagner, autant pour assurer un effet positif pérenne sur l’emploi que pour ne pas trop peser sur les ménages, d’une politique très ambitieuse – s’inscrivant à la fois dans le Grenelle de l’Environnement et dans la perspective du Grand Emprunt – de développement des écotechnologies et de mise en place de mesures redistributives. »

Ce serait la seule manière, selon le rapport, que cet objectif soit ressenti par les Français, « non comme un fardeau injuste mais comme l’opportunité d’inventer un nouveau modèle économique reposant sur la croissance verte. »

  • Quatre conclusions

La présente note dégage quatre conclusions :
a) La France peut effectivement réduire ses émissions de 30 % d’ici à 2025 ;
b) Mais les efforts seraient nettement plus importants que ceux des Etats-Unis et pourraient conduire à demander une contribution particulièrement importante de la part des ménages ;
c) Sans aller jusqu’à réduire de 30 % nos émissions, maintenir un engagement volontariste pour lutter contre le réchauffement climatique peut néanmoins être bénéfique pour notre économie, même dans une période budgétaire tendue, dans la mesure où cet engagement permet de faire émerger des filières industrielles compétitives ;
d) L’extension, à l’échelle de l’Union, du marché européen de quotas d’émissions de GES à l’ensemble des combustibles fossiles (produits ou importés), qui ne nécessite pas l’unanimité mais une simple décision à la majorité qualifiée, pourrait y contribuer.

  • L’avis Sequovia

Un objectif de réduction de 30 % de ces émissions à l’horizon 2020 aurait ainsi des répercussions lourdes en France, en termes de compétitivité et d’emplois, si l’Union européenne adoptait ce nouvel objectif de manière unilatérale. La France, qui utilise le nucléaire majoritairement pour son électricité, devrait alors fournir des efforts particulièrement importants sur l’habitat et les transports. Cela obligerait ainsi à modifier sensiblement notre  mode de vie : un mal pour un bien ?


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • La France

    Qui coule La plupart des problèmes de société liés à la violence et au crime organisé qui frappe la France de plein fouet provient de l’incompétence et de... Lire la suite

    Par  Xavier1
    A CLASSER
  • Miss France…

    …parce que c’est LE week end décisif pour ces jeunes femmes, voilà un petit clin d’oeil : Lire la suite

    Par  Hoyyoh
    HIGH TECH, INTERNET
  • France-Map, Carte de france Flash

    France-Map, Carte france Flash

    France Map est un module Flash qui permet d’ajouter une carte dans votre site internet. France Map va plus loin que le simple affichage d’une carte de France. Lire la suite

    Par  Myrmex
    HIGH TECH, LOGICIELS
  • Douce France demain sur France 2

    Douce France demain

    Demain soir sur France 2 sera diffusé la première partie du téléfilm Douce France. Une réalisation de Stéphane Giusti en 2 épisodes de 90 minutes. Lire la suite

    Par  Lemediateaseur
    BD, CINÉMA, LIVRES, MUSIQUE, SÉRIES
  • GES : cent bonnes raisons de douter

    Le Daily Express a publié les 100 raisons qui soulèvent de sérieux doutes quant aux causes et conséquences du réchauffement climatique. Lire la suite

    Par  Magazinenagg
    HUMEUR, POLITIQUE, SOCIÉTÉ
  • Reva France

    Reva France

    Véhicule GPL-électrique pour la mobilité durable Fabriqué en Inde, un petit véhicule écolo de la classe quadricycles lourds - à l’attaque marché français. Lire la suite

    Par  Alafon
    AUTO/MOTO, CONSO
  • Ouest France

    Ouest France

    Currently 0/5 Note : 0/5 (0 note) Le canal fait parti du patrimoine local, si l'on considère qu'une vingtaine de ses kilomètres comprenant neuf écluses, de... Lire la suite

    Par  Bab
    SPORT, SPORTS NAUTIQUES

A propos de l’auteur


Sequovia 1882 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog