Magazine Séries

Glee [1x 18]

Publié le 25 mai 2010 par Lulla

dnes_season4_glee_rachel_mi

Laryngitis // 11 57o ooo tlsp.

44030375_p

vlcsnap_227050

   C'est fou ce que Glee peut être proche du ridicule parfois. On n'est jamais loin de franchir la ligne jaune ! Malheureusement, même en faisant preuve de plein de second degré, il y a des trucs qui ne passent pas. C'est juste pas drôle et c'est pas une question d'avoir de l'humour ou non. Par exemple, le fait que Puck ait rasé sa crête et les réactions que cela engendre à McKinley m'ont juste paru stupides. J'aurais voulu rire de bon coeur mais non. Pas réussi. En plus, je me réjouissais d'avoir un épisode en partie centré sur Puck, parce que j'aime vraiment bien ce personnage, mais on est vite passé à une intrigue inintéressante et qui sort de nulle part. On nous avait fait le coup avec Rachel il y a quelques temps et rebelotte avec Mercedes ! Puck veut se la faire. Mouais. Ca n'a finalement offert qu'une bonne chose : un duo Mercedes/Santana sur The Boy Is Mine excellent (malgré un playback bien foiré). Le titre solo de Puck était pas mal non plus. Mark Salling est plein de ressources. Définitivement le personnage masculin qui a le plus de potentiel (et qui est le plus hot aussi). A ce propos, Santana prend de plus en plus de place (au détriment de l'invisible Tina ou la trop rare Quinn) et ça me plaît bien. Mais la meilleure, ça reste indéniablement Britney qui nous gratifie de répliques tordantes à chaque fois !

   Je disais la semaine dernière que je n'arrivais pas à détester Rachel malgré ses grands airs et son caractère de diva, mais cette semaine, elle m'a gonflé bien comme il faut ! Pas dans le sens auquel je m'attendais cependant. Elle n'a pas été irritante, elle a été mielleuse comme jamais et ça m'a juste fait rire. Je n'ai pas été ému une seconde par son duo avec l'handicapé (pardon de le nommer comme ça mais je n'ai pas retenu son prénom) sur One. Cette intrigue a été écrite sans aucune subtilité. On part d'une extinction de voix pour déboucher sur une leçon de morale facile. Bref, vivement le retour de Jesse ! J'avoue par contre que la scène où elle a chanté super faux m'a bien plu. Et puis c'était "cool" de voir Finn agir un peu plus intelligemment que d'habitude. D'ailleurs, depuis quelques temps, je trouve Cory Monteith plus à l'aise quand il chante. Peut-être parce que son registre est devenu plus rock ? Mais il a encore pas mal de boulot avant de devenir vraiment crédible. Il faudra sûrement attendre que son personnage grandisse un peu. Du coté de Kurt, autant j'avais apprécié l'intrigue avec son père depuis le début de la série, autant j'ai trouvé qu'on avait atteint cette fois-ci le point de non-retour. La scène finale était plutôt belle, bien qu'elle était redondante avec d'autres d'il y a quelques épisodes. Mais tout le reste, et surtout la lubie de Kurt de rendre son père fier en sortant avec des filles et en s'habillant comme un bûcheron, m'a paru d'une stupidité affligeante. D'autant qu'on avait compris depuis longtemps qu'il l'acceptait comme il était. Il n'y a que Kurt qui ne l'avait pas compris. Trop drama queen.

vlcsnap_192528

// Bilan // Peu de Will, de Sue et d'Emma dans cet épisode, mais beaucoup (trop) de niaiseries adolescentes. Bien que certains numéros musicaux sortent du lot, ils sont sans doute trop nombreux et parfois ennuyeux. On ne sait jamais si ce sont eux qui sont au service de l'intrigue, ou l'inverse. Il faudrait choisir. Mais de toute façon, les intrigues sont d'une pauvreté extrême. Glee s'empêche d'être la grande série qu'elle aurait dû être... 


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Lulla 626 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazines