Magazine

The true Personal Branding

Publié le 25 mai 2010 par Prland

Je m’étais dit : tiens, je vais aller choper sur Internet les multiples présentations détaillées qu’il existe forcément un peu partout sur le Personal Branding histoire de gagner du temps. Deux heures plus tard, après avoir lu un nombre incalculable de stupidités en tout genre, surtout en français, me voilà. Des larmes de sang à peine séchées sur les joues. Même pas une petite définition francophone sur Wikipedia à se mettre sous la langue, incroyable.

personal-branding

Certes, le Personal Branding consiste à considérer que chaque personne est une marque. Mais je ne crois pas qu’il s’agisse d’un travail introspectif proche du bilan de compétence comme beaucoup de spécialistes semblent le décrire. Et encore moins de se vendre partout et tout le temps avec mise en avant marketée de ses atouts sur le mode tête de gondole. Je ne suis même pas sûr qu’il soit question de ne se montrer qu’au meilleur de soi-même comme le prône mon très cher Big IdeaL pour les marques traditionnelles. Certes, les médias sociaux sont passés par là et ont modifié en profondeur les moyens donnés à chacun de participer à la construction de sa propre image. Mais tout en disséminant quelques pièges qu’il faut éviter pour ne pas sombrer dans le ridicule.

Le Personal Branding consiste à s’exposer comme une marque, mais avec une identité publique qui doit ressembler trait pour trait à la personne qui se cache derrière, sans exclure les failles qui font l’humain. En exploitant plusieurs des multiples plateformes disponibles (blog, Twitter, Facebook…), il est possible de donner à voir plusieurs facettes d’une même personnalité, différents sujets d’intérêt.

Plutôt qu’une approche très étudiée des “expertises exclusives et différenciantes” qu’on pourrait mettre en avant, il s’agit de retranscrire aussi fidèlement que possible qui on est et ce qui nous anime en mettant à profit ses talents plutôt qu’en les décrivant: l’écriture, le dessin, la vidéo, la photographie, l’infographie… Le fil directeur qui pose tant de problème à un blogueur débutant est un non sujet : il ne doit à mon avis pas plus résider dans le respect d’une tonalité que dans le choix d’un sujet monolithique. Il est possible un peu comme dans la vie d’être tour à tour expert, drôle, polémique, décalé, consensuel et professionnel, même si la prédominance d’une posture colore l’identité en ligne de chacun.

Mais surtout, je ne pense pas que le Personal Branding consiste à devenir un homme sandwich affichant toutes ses qualités. Ni même une femme sandwich d’ailleurs. Mon ancrage dans les RP me fait croire qu’il s’agit de laisser aux autres le soin de parler de vos talents pendant que vous vous limitez à parler de vous, de vos points de vue, de vos passions. Quelques-uns réussissent à se forger une identité en circuit fermé, en s’auto-proclamant les meilleurs dans tel ou tel domaine. Mais ils finissent toujours par énerver, il n’y a pas de cas où ça ne se voit pas.

Tout ceci n’étant que mon point de vue, j’ai envie de dire qu’il serait rafraichissant qu’on soit pas tous d’accord, ce qui m’aiderait à avancer dans le sujet. En même temps, j’espère ne pas trop me tromper, histoire de ne pas reprendre mon gentil-LOL-fan-de-Lost Personal Branding construit à coup de tapotage de clavier nocturne.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Prland 1763 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte