Magazine Brico

Le risque d’effondrement des berges non maçonnées

Par Yann L'Hostis

Voici une question intéressante que je viens de recevoir :

Bonjour
je lis avec intérêt votre site mais une question qui me parait essentielle ne me semble pas avoir été traitée. Je vous la soumet :

la pose de la bâche se fait directement sur la terre nue (ou ajout de sable) mais si les parois sont relativement droite n’y a t’il pas un risque d’effondrement de la terre ?
ceci expliquerait en partie la nécessité de construire des murs en dur et donc d’avoir une piscine classique

bonne soirée

Effectivement, il ne me semble pas que cette question soit déjà traitée par ailleurs ici. C’est une bonne question et je me l’était posée moi-même avant de construire ma piscine.
En ce qui me concerne, j’ai posé un feutre en dessous de la bâche en EPDM (feutre fourni avec la bâche) surtout pour protéger la bâche du percement éventuel du à des petit cailloux coupant qui pourraient affleurer.
Pour la question de l’effondrement je ne suis pas inquiet car les pressions exercées par l’eau sont énormes sur les parois. Peut-être qu’après 10 ou 20 ans il faudra déposer la bâche pour recreuser un petit peu mais je ne ne crois pas qu’il faille trop s’en faire avec ça.
Si cela vous préoccupe beaucoup, vous pouvez peut-être adoucir la pente de la berge qui ne pourra de toute façon pas être verticale avec cette technique.
Dans ma piscine il n’est absolument pas fait usage de maçonnerie quelconque et jusque là tout va bien (2 ans déjà).


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Yann L'Hostis 58 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines