Magazine Football

Milan – Gazprom : le dernier espoir des tifosi

Publié le 26 mai 2010 par Passionacmilan

Milan – Gazprom : le dernier espoir des tifosiCe n’est pas la première ni la dernière rumeur. Silvio Berlusconi pourrait vendre des parts de la société AC Milan au colosse russe Gazprom. Tout a commencé le 16 mai lorsque Fabio Caressa de Sky a lancé un scoop, une rumeur avec très peu de détails mais venant d’une source considérée comme très fiable. A ce moment-là, la société Gazprom n’était pas évoquée mais on parlait d’un investisseur russe : le site officiel de l’AC Milan a démenti la nouvelle très rapidement. Mais le 21 mai, la rumeur est relancée et est de nouveau démentie, cette fois-ci directement par Fininvest qui détient 100% de l’AC Milan. Rien à faire, la rumeur s’est amplifiée jusqu’à occuper les six premières pages de la Gazzetta dello Sport, journal fiable qui n’invente pas des scoops sans fondements. Cette fois-ci, la nouvelle est plus précise : Gazprom pourrait devenir actionnaire de l’AC Milan avec 25-30% des parts cotées à 180 millions. La réaction a été identique : le silence de la part de l’AC Milan mais la nouvelle est démentie par le porte parole de Gazprom, Sergey Kuprianov : « Il n’y a aucune négociation de ce genre« , suivi par Fininvest « Il n’y a rien à ajouter après le démenti de vendredi passé« .

Tout est terminé? Pas du tout, au contraire plusieurs indices arrivent : 1) Des personnes proches de Berlusconi ne démentent rien et le scénario est retenu comme crédible comme l’a déclaré Paolo Berlusconi, le frère de Silvio et vice-président de Milan « Il n’y a pas eu d’offres concrètes mais s’il y en a, mon frère les prendrait en considération. » 2) Adriano Galliani n’a pas voulu se mêler de cette affaire qui ne le concerne pas directement : « Ce n’est pas mon rôle, je ne parle pas de ces affaires. » 3) Plusieurs journaux ont relayé l’information provenant de sources différentes, signe que ce n’est pas qu’une simple invention. Le président de la Lega Calcio s’est également exprimé à ce propos : « Gazprom et Milan? Je ne commente pas les affaire des clubs mais ces rumeurs qui circulent confirment l’attractivité du foot italien. » 4) Malgré les démentis, la Gazzetta dello Sport et d’autres sources insistent sur la nouvelle et les démentis sont vus comme des « formalités ». Et puis, ils démentent les négociations mais pas l’intérêt… Les négociations pour des affaires aussi énormes doivent rester secrètes jusqu’à la dernière minute. Milan intéresse réellement Gazprom qui aimerait se faire un peu plus connaitre en Europe. Cette éventuelle vente est le fruit de la volonté des enfants de Berlusconi qui ne sont pas passionnés par le football. Pire, pour Marina Berlusconi (n°1 de Fininvest), l’AC Milan est juste un cout à diminuer drastiquement, d’où la vente de Kakà, la réduction des couts, la politique low cost, le développement du secteur des jeunes etc.

Comme l’argent semble être un problème, l’éventuelle arrivée de Gazprom autorise les tifosi à rêver car la société russe distribue 30% du gaz consommé en Europe et vient de déclarer des revenus de 7 milliards de dollars lors du premier trimestre de l’année 2010! De plus, Gazprom est contrôlée par le gouvernement russe, notamment Poutine, grand ami de Berlusconi. Ce partenariat serait donc non seulement économique mais également politique. De plus, la société Gazprom est déjà présente dans le monde du football avec 95% des parts du Zenit St Petersbourg.

La nouvelle d’hier a créé une lueur d’espoir auprès des tifosi déprimés qui ont commencé à rêver de grands achats comme au bon vieux temps, surtout de grands attaquants : Dzeko est le grand rêve même si les rumeurs sur Ibrahimovic sont de plus en plus insistantes malgré son prix de 50 millions d’euros et son salaire de 10 millions annuels. Entre les rêves et la réalité, il y a un océan. En effet, le plan prévu par Galliani prévoit une perte de 30 millions lors du prochain bilan mais Berlusconi l’a tout de même approuvé. L’été et le mercato s’annoncent donc compliqués, comme l’avait annoncé par Galliani. Des preuves? Arrivée gratuite de Yepes, prolongation du contrat d’Inzaghi, rumeurs sur un éventuel contrat pour Favalli…

L’AC Milan semble vraiment destiné à être vendu, la stratégie est claire depuis un an : assainir les finances et rendre le club plus attractif mais l’objectif est de vendre en 2011 et de ne pas aggraver la situation économique. Les contrats onéreux arriveront à expiration, la masse salariale sera correcte et le club pourra être essayer de renaitre et de repartir. En attendant, on pourrait vivre un été encore plus difficile (si c’est possible) que celui de l’année passée et une autre saison de transition. Il vaut mieux s’en faire rapidement une raison car rêver et ne rien avoir serait encore plus insupportable.

Hier, le nouvel agent d’Amauri, Ernesto Bronzetti est venu proposer son client à Milan mais est reparti avec un « non » catégorique et ce il n’est pas le seul agent à avoir subi ce sort. L’équipe aimerait garder Favalli mais la société a également refusé : il ne peut pas être intégré dans la longue liste des défenseurs centraux. Il y en a déjà trop : Nesta, Thiago Silva, Bonera, Yepes, Onyewu, Kaladze et le jeune Albertazzi, soit 7 défenseurs centraux. Kaladze a encore une année de contrat et a fait savoir qu’il n’a aucune intention de quitter le club alors que Oddo est disposé à faire ses valises. Le futur de Jankulovski reste un mystère. Voilà donc une nouvelle fois l’AC Milan bloqué par ses gros contrats : sans l’arrivée des Russes, seule la souffrance est au programme cet été. Avec la promesse d’un éventuel cadeau du président. Rêver ne coute rien mais le réveil pourrait être vraiment difficile…


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Passionacmilan 14513 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines