Magazine

Résultats des élections régionales : quelle analyse proposer ?

Publié le 17 mars 2010 par Vindex @BloggActualite
Résultats des élections régionales : quelle analyse proposer ?
Au niveau national
Au niveau national, il faut d'abord se pencher sur l'abstention qui remporte ces élections haut la main avec plus de 53 pour cent ! Ce chiffre est alarmant pour notre démocratie et notre classe politique, qui a l'air de dégoûter de plus en plus les électeurs. On peut donc parler d'une classe politique sans électeurs. On peut forcement poser la question de légitimité de ces futurs élus, sachant que moins de la moitié des électeurs se sont exprimés. Pourquoi pas instaurer un quorum (un nombre d'électeurs minimum pour valider une élection). Cette sujet mérite d'être évoqué, sachant que les européennes de 2009 n'avaient pas non plus mobilisé. Il est possible que la campagne en Ile-de-France (qui a eu un retentissement national) ait aussi détourné les électeurs de l'isoloir notamment avec l'"affaire Soumaré" qui a perturbé la campagne. Pour l'analyse de l'abstention, l'UMP n'a pas hésité à remettre en cause les régions, expliquant que les français ne s'y reconnaissaient pas. Cette explication n'est pas complètement fausse, mais pourquoi l'UMP n'a t-elle pas fait le même constat lors des dernières élections européennes ?
Aussi, il faut noter des évolutions politiques lors de ces élections. D'abord, la droite est en recul. En effet, celle-ci ne représente plus que 27,26 pour cent des suffrages au premier tour contre 50,21 pour cent à la gauche. Il serait donc bon pour l'UMP et la droite de revenir sur la stratégie d'union à droite qui ne fonctionne pas. L'extrême gauche (NPA et LO) sont en recul avec 3,4 pour cent. L'extrême droite (FN et divers Extrême-droite) sont à nouveau au-delà des 10 pour cent avec 12,31 pour cent. Le Modem est quant à lui en nette régression (4,20 pour cent).
Quelques résultats de régions :
En Ile-de-France :
Valérie Pécresse (UMP) est en avance en Ile-de-France avec 27,76 pour cent, devant Jean-Paul Huchon ( PS : 25,26 pour cent) et Cécile Duflot (Europe-Ecologie : 16,58 pour cent). Les trois se maintiennent mais on peut penser que le PS va fusionner avec Europe-Ecologie. Le FN ne se maintient pas de peu (9,29 pour cent) et le Front de Gauche enregistre un bon score (6,55 pour cent). Nicolas Dupont-Aignan, quant à lui, augmente son score des européennes mais ne parvient pas à se faire rembourser sa campagne (DLR : 4,15 pour cent). Il dépasse tout de même le Modem (3,98 pour cent), et le NPA (3,13 pour cent). L'Alliance Ecologiste Indépendante obtient 1,40 pour cent des suffrages. Les autres listes ne dépassent pas le score de 1 pour cent.
On peut penser que la région capitale restera à gauche, même si rien n'est joué.
En Lorraine :
M. Jean-Noël BOUET (NPA) 14 819 2,24
Mme Annick MARTIN (Div-EXD) 19 850 3,00
M. Jean-Pierre MASSERET (PS-PC) 227 060 34,36
M. Laurent HENART (UMP-NC-MPF) 157 080 23,77
M. Claude BELLEI (Modem) 20 905 3,16
M. Jean-Luc ANDRE (DLR-CNI-AC) 14 880 2,25
M. Thierry GOURLOT (FN) 98 286 14,87
M. Philippe LECLERCQ (FLG) 19 809 3,00
M. Daniel BEGUIN (Europe Eco) 60 516 9,16
M. Mario RINALDI (LO) 8 537 1,29
M. Jean-Claude KAAS (AIE) 16 277 2,46
Selon la configuration suivante, Europe Ecologie, le Front Lorrain de Gauche, le NPA et Lutte Ouvrière permettront à la liste de Jean-Pierre Masseret de gonfler son score et probablement de rester à la tête de la Lorraine. Les voies de DLR et du Modem seront certainement plus partagées. Le FN pourra certainement bénéficier d'un report de voie de la liste Non aux minarets.
En Alsace :
M. Patrick STRIBY (LDVD) 8 303 1,60
M. Patrick BINDER (FN) 70 171 13,49
M. Philippe RICHERT (MAJ) 181 705 34,94
M. Manuel SANTIAGO (LAUT) 8 376 1,61
M. Yann WEHRLING (Modem) 23 072 4,44
M. Jacques CORDONNIER (AD) 25 906 4,98
M. Jacques FERNIQUE(Europe Eco) 81 116 15,60
M. Jacques BIGOT (PS-PRG-MRC) 98 629 18,97
M. Yvan ZIMMERMANN (NPA) 8 550 1,64
M. Julien WOSTYN (LO) 4 486 0,86
M. Jean-Yves CAUSER (FG) 9 695 1,86
Cette région sera très serrée. Le PS fusionnera certainement avec Europe-Ecologie et le FN ne pourra pas être un réserve de voies pour l'UMP (d'autant qu'Alsace d'Abord sera une réserve pour le FN). Cependant, l'UMP a fait un gros score au premier tour et pourrait obtenir un report de voies de la liste Divers Droite. Ainsi, il est difficile de faire un pronostic pour cette région encore très disputée.
En Languedoc-Roussillon :
M. Georges FRECHE (DVG) 304 810 34,28
M. Richard ROUDIER (EXD) 6 086 0,68
M. Jean-Claude MARTINEZ (EXD) 6 607 0,74
Mme Hélène MANDROUX (PS) 68 788 7,74
M. René REVOL (FG-NPA) 76 414 8,59
M. Raymond COUDERC (MAJ) 174 519 19,63
M. Patrice DREVET (AEI) 34 440 3,87
M. Christian JEANJEAN (DVD) 18 017 2,03
Mme France JAMET (FN) 112 646 12,67
M. Liberto PLANA (LO) 5 628 0,63
M. Jean-Louis ROUMEGAS(EE) 81 119 9,12
En Septimanie, rien de surprenant : Georges Frêche se sort indemne de la confrontation avec le PS (son ancienne adjointe à la mairie de Montepellier ne faisant que 7,74 pour cent). L'UMP obtient moins de 20 pour cent des suffrages exprimés et le FN se maintient avec plus de 12 pour cent. On peut alors penser que la région est acquise à Georges Frêche, qui a des réserves de voies chez le PS, le NPA, LO, Europe-Ecologie. Le FN et l'UMP n'ont pas assez de reserve pour inverser la tendance.
Dans les autres régions :
Rien n'est joué, mais les résultats permettent de dire que les socialistes vont à nouveau diriger la grande majorité des régions à l'issue du second tour le 21 avril. En effet, dans 12 régions, le FN se maintient et concurrence l'UMP au second tour. Aussi, la gauche a des reports de voies plus important et assurés que la droite. L'UMP doit donc mobiliser les troupes et les abstentionnistes pour espérer récupérer des régions, ou ne pas en perdre.
Vincent Decombe

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Vindex 2241 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte