Magazine Sport

Bundesliga: Bilan de la saison 2009/2010

Publié le 28 mai 2010 par Vinz

schale4La saison vient de se terminer, et une nouvelle fois, le Bayern Munich l’a emporté. Un mauvais signe pour le football allemand une nouvelle fois dépendant des performances du club Bavarois pour son classement UEFA ? Pas si sûr, car cette saison a donné beaucoup de signes positifs pour le futur du championnat allemand! Voici un bref récapitulatif.

Champion’s League

1. Bayern Munich

Ils sont champions, tout le monde le sait. La suite…

2. Schalke 04

Le club de Gelsenkirchen est passé encore très près du titre suprême. Il ne s’est fallu d’un rien, mais une défaite à domicile contre le Bayern a définitivement scellé le destin du club entrainé par Felix Magath. Lors de l’avant dernier match, joué à domicile contre le Werder Brême (1-1), les rêves du club furent définitivement envolés. Mais point de désarroi dans les tribunes, car les spectateurs furent conscient que cette place de dauphin n’est qu’une étape dans la course au titre qui leur tend les bras. L’équipe a enfin trouvé sa stabilité,et malgré le départ de Kuranyi, les arrivées probables de Pantelic et Ballack donnent du baume au cœur. Quoi qu’il en soit, Magath va porter le club très haut… En espérant malgré tout que les dettes du club ne portent pas préjudice au coté sportif.  Cela reste malgré tout difficile pour le club de la Ruhr.

3. Werder Brême

Que dire? Je ne ferais que me répéter! Un passage a vide a fait échapper au club une place dans la course au titre. Encore une fois!  Une équipe toujours aussi agréable à voir évoluer, un collectif de taille (merci Mezut Özil et Claudio Pizzaro). On aura la chance de les voir évoluer en Ligue des Champions la saison prochaine. Cette saison a encore été pleine d’espoir pour le club hanséatique, mais la finalisation pêche toujours. Un club sur lequel malgré tout toujours compter, surtout en coupe!

Breme et Schalke ont longtemps combattu pour le titre...

Breme et Schalke ont longtemps combattu pour le titre...

Europa League

4. Bayer Leverkusen

Le titre leur tendait les bras, ou au moins, une place en LDC pour la saison prochaine. A la fin, c’est une place en Coupe de l’UEFA qui leur sera attribué. Ils n’ont pas réussir à tenir le coup en fin de saison, et cette équipe pourtant talentueuse a tout laissé filer. Un grand gâchis, ou une équipe ayant montré un réel talent limité? Il serait faux de penser que le Bayer n’a pas d’avenir avec un tel effectif (Adler, Friedrich, Barnetta, Kiessling, Kroos…). Un peu plus d’expérience à prendre semble être la raison d’un tel échec. Ils sont prévenus pour la saison prochaine!

5. Borussia Dortmund

Objectif (enfin) atteint ! Le BVB est à nouveau européen la saison prochaine. A quelques encablures d’une place pour la Champions League, le Borussia Dortmund a réussi à maintenir une constance dans les résultats tout au long de la saison. L’équipe la plus jeune du championnat devra encore passer la vitesse supérieure la saison prochaine, car jouer le titre va bientôt devenir une obligation pour eux. Les hommes de Jürgen Klopp devront jouer les matchs jusqu’au bout désormais, car le BVB aurait été champion d’Allemagne cette saison… Si les matchs duraient  70 minutes!

6. VfB Stuttgart

Encore une fois, un réveil trop tardif les a privé de pouvoir disputer le titre. Presque relégable après les matchs allers, le club mené par Michael Gross, remplaçant Markus Babbel, le club a fini meilleure équipe des matchs retours. Jens Lehmann est désormais en retraite, et la défense pourrait bien s’averrer devenir un talon d’Achille en début de saison prochaine, malgré l’arrivée de Ziegler du BVB. Durant cette saison, Cacau et Khedira se sont malgré tout montré comme les meilleurs espoirs du club… et de la sélection nationale!

Stuttgart et Dortmund se sont disputé la cinquième place jusqu'à la fin

Stuttgart et Dortmund se sont disputé la cinquième place jusqu'à la fin

Les grands absents

7. Hamburg SV

Un début de saison flamboyant ne laissait pas prédire une telle décadence en seconde partie de championnat. Hélas, une blessure de Petric, et une défense parfois trop friable allait faire couler le club hanséatique, qui comme son voisin de Brême, a parfois eu tendance à caler face à des clubs de niveau moindre. Bruno Labbadia fut ainsi limogé à seulement 2 journées de la fin. On en attendait beaucoup plus du club, surtout depuis l’arrivée de Van Nistelrooy, considéré longtemps comme le grand sauveur, surtout après ses 2 buts lors de son premier match contre Stuttgart, après son entrée en jeu à la 70ème minute. Tout est à refaire la saison prochaine.

8. VfL Wolfsburg

Il était pourtant évident que le succès du club la saison passée était dû au travail de Felix Magath. Armin Veh aux commandes n’a jamais pu faire oublier son prédécesseur, si bien qu’il fut débarqué à la mi-saison. Avec un Benaglio mais impressionnant dans les buts, Grafite ayant obtenu 15 jours de vacances en pleine période de matchs retours pour se ressourcer au Brésil, Misimovic trop imprécis a conduit Dzeko à être bien impuissant devant le but. La fin de saison fut malgré tout remarquable… Trop tard ! Une fausse illusion d’avoir cru en Wolfsburg?

11. TSG Hoffenheim

L’année dernière, ils parurent imbattable en première partie de saison. Puis, ils parurent incapable de gagner un match lors de la seconde partie. Finalement, cette saison représente l’équilibre trouvé pour un club qui finalement ne semble pas encore être prêt à devenir un très grand. Il faudra encore acquérir plus d’expérience aux hommes de Dietmar Hopp, et cela sans Timo Hildebrand, laissé libre à la fin de la saison. Les joueurs comme Ba, Ibisevic ou Obasi n’ont pas perdu leur talent, et seront encore les piliers de l’équipe la saison prochaine, mais il faudra encore un peu de temps.

Hoffenheim... Colosse aux pieds d'argile!

Hoffenheim... Colosse aux pieds d'argile!

Relégués:

Le FC Nuremberg a fini 16ème, barragiste, mais a réussi à se maintenir pour la saison prochaine au dépend du FC Augsbourg

17. VfL Bochum

On l’attendait presque ! Bon, c’est fait donc. A force de flirter depuis plusieurs saisons avec la zone rouge, le club de la Ruhr n’a pas pu compter sur la chance cette saison. Le club a souvent livré de beaux duels contre les autres, mais a toujours faibli à un moment ou à un autre lors des rencontres. Une équipe aux bonnes individualités (Klimowicz, Sestak, Azaouagh, Dedic, Epallé…) ayant souvent confondue vitesse et précipitations

18. Hertha Berlin

Il y a un an le club rêvait du titre, au moins de la Champions League. Cette année, ce fut le cauchemar de descendre en seconde division. L’arrivée Funkel à une dizaine de journée de la fin a redonné espoir à tous le monde tant ils firent des adversaires dangereux, mais ce réveil fut trop tardif. Et si Drobny n’avait pas éé dans les buts, la catastrophe n’aurait été que plus grande ! L’erreur ? Laisser partir Voronin, alors que Pantelic était déjà pour quiter le club. Le Hertha s’est donc retrouvé sans attaquant capable de porter l’équipe vers les sommets. Le club de la capitale en seconde division, où ils retrouvera l’Union Berlin. Encore un derby en vue!

Berlin, année 0

Berlin, année 0

Et comme vous avez eu le courage de lire un article sur le foot allemand, voici une photo de l’émission « Germany’s next top-model » avec Heidi Klum. Surprise de taille pour les concurrentes mannequins, devant défiler au Westfalenstadion avant un match du Borussia Dortmund!

image_fmbg_0_6-1172822602


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Vinz 627 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine