Magazine France

Les paradoxes des Français face à la retraite

Publié le 07 décembre 2007 par Aurélia Denoual

En avril dernier, par la société Henley Centre Headlight Vision, à la demande de l’assureur vie Aviva, a réalisé une étude mondiale sur les comportements et les attentes des consommateurs vis-à-vis de l’argent et de la retraite. L’échantillon concernant le France compte un millier de personnes.


Concernant le France, cette étude souligne trois comportements paradoxaux.


Alors que les Français sont inquiets pour leur retraite, ils ne comptent pas sur l’État pour la financer, mais ils ne s’en occupent pas activement.


Le manque de pouvoir d’achat est souvent indiqué comme étant un frein à la constitution d’une épargne pour la retraite. Mais ce n’est pas le seul frein, d’autres motifs empêchent l’épargne tel que des prêts en cours de remboursement, des taux d’épargne trop faibles, un risque de perte d’argent dans de mauvais placement, un manque de confiance en les institutions financières.


Les Français ne donnent pas l’impression de maîtriser les questions d’argent pour leur retraite. En fin de compte, ils semblent pas savoir comment s’y prendre et peut-être sont-ils dans l’attente de formations ou au moins de conseils.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Aurélia Denoual 17 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte