Magazine Beauté

Décrire l'invisible

Publié le 07 décembre 2007 par Véronique Bessard

Mercredi j’ai assisté avec une centaine d’autres adultes enthousiastes et fiers à un spectacle de Noël donné par des enfants de trois à sept ans. Ce fut, comme chaque année, toute une collection de moments drôles et parfois émouvants. A la fin la directrice de l’école a cité Pablo Picasso qui disait que la créativité était naturelle chez les petits et que ce qui était difficile c’était de la garder une fois adulte. (cliquez sur le lien ci-dessous pour lire la suite)

Plus tard au marché de Noël, où j’emmenais deux de ces petits artistes en herbe, je les observais attentivement et je me suis dit que ce qui fait la force des enfants c’est leur grande ouverture d’esprit, une curiosité insatiable, un enthousiasme toujours prêt à s’enflammer et un cerveau qui absorbe tout comme une éponge.

Que deviendrait l’humanité si nous apprenions à sentir depuis tout petit, si aux enfants, pour décrire les objets on parlait, non seulement, de leurs formes ou de leurs couleurs mais aussi de leurs odeurs ? Pouvoir décrire quelque chose c’est une façon d’appréhender le monde. Initier est une politesse que l’on doit aux nouvelles générations : voici le monde, voici sa beauté, regarde, touche, écoute, goûte et sens …

Les enfants ne demandent qu’à apprendre et pour eux c’est très facile, naturel. Alors si vous avez des petits bouts de chou n’oubliez pas de les sensibiliser aussi à leur environnement olfactif. Présentez leur le monde dans toutes ses dimensions.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Véronique Bessard 9 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazines