Magazine

Nescafé Dolce Gusto...

Publié le 18 novembre 2007 par Nicolas Lordier


...Ou comment une direction artistique s'est construite autour d'un morceau de musique. Et pas n'importe lequel. Dans la galaxie devenue ultra concurrentielle des machines à café à dosette, certes dominé par Philips et sa Senseo, Nescafé livre un produit haut de gamme, servi par une mise en scène pub dynamique autour d'un des morceaux phares de James Brown, le dénommé "Sex Machine". Alors qu'a-t-elle de si sexuelle cette machine? A première vue, rien. On pourrait à peine glisser un "sexy" et encore... A la rigueur, on pourrait trouver une corellation avec le côté vintage, revival du design de la machine, assez proche du délire seventies (la chanson de feu James est sorti en 1971).
Le plus frappant dans cette publicité, c'est toute la mise en scène autour de La star : la machine à café. Les mouvements de la machine sont calés sur le rythme du titre du godfather of soul et on se prend à rêver que la musique était le point de départ de l'idée. On imagine donc bien la direction de création orientée autour de "Sex Machine" avec les créas se repassant en boucle Get up, (get on up), Get up, (get on up), Stay on the scene, (get on up), like a sex machine, (get on up).... Messieurs, vous êtes bien en rythme alors il n'y a plus qu'à espérer que la machine se fasse un place sur une scène déjà bien occupée, n'est-ce pas Dr Ross?
Nicolas.   


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Nicolas Lordier 203 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte