Magazine Politique

Brigitte Girardin et le premier jour

Publié le 31 mai 2010 par Exprimeo
J - 19 : à 19 jours du lancement du Mouvement de Dominique de Villepin, c'est l'occasion pour identifier les défis de celle qui orchestre depuis 12 mois la "pré-campagne" : Brigitte Girardin. Brigitte Girardin est probablement à ce jour au coeur de l'une des initiatives les plus originales de la politique Française. Cette originalité tient à la singularité même du tempérament du leader qu'elle sert avec loyauté, fidélité et efficacité depuis de nombreux mois déjà à la tête du Club Villepin : Dominique de Villepin. Dans trois semaines, la vie politique Française aura vu naître un parti politique. Tout l'enjeu de cette naissance comme du fonctionnement ultérieur c'est de ne pas construire un parti politique de plus. En effet, pourquoi reprendre un "modèle de fonctionnement en crise" ? Tous les observateurs s'accordent à reconnaître que les partis politiques vivent un hiver redoutable, confrontés à la désertion des militants, incapables de vivre une démocratie interne … et dans le même temps ces mêmes observateurs voudraient que le dernier né soit à l'image des ... aînés … L'avantage du dernier né, c'est probablement de chercher sa valeur ajoutée dans des méthodes non mises en oeuvre par les autres. Mais encore faut-il définir ces méthodes. Une campagne électorale, c'est d'abord : - un premier et un dernier jours, - un premier et un dernier message, - une première et une dernière image. Le premier jour, c'est le 19 juin. Le contenu de ce jour est donc déterminant. Au moment où il est tant question de parité, force est de constater que si, pour les candidatures "de base", la parité à beaucoup de progrès à effectuer ; il en va autrement du leadership des partis politiques français. Ce leadership place désormais les femmes en situation première : - Martine Aubry pour le PS, - Ségolène Royal pour un courant majeur du PS, - Cécile Dufflot pour les Verts, - Marine le Pen pour l'Extrême Droite, et Brigitte Girardin pour le Mouvement de Dominique de Villepin. Autant de femmes qui sont désormais aux avants postes de la vie publique Française. Mais, pour Brigitte Girardin, les défis sont considérablement plus élevés parce qu'elle construit du neuf et volontairement du "neuf différent". Jusqu'alors, une présidentielle Française, c'est le regroupement de 4 composantes : - un parti politique structuré, - un candidat à la tête de ce parti qui incarne ses multiples combats électoraux, ses victoires comme ses échecs, - un discours qui s'inscrit dans la lignée des actions de ce parti, - une équipe déjà installée qui symbolise le quadrillage du territoire jusqu'à la Commune la plus éloignée. A ce jour, sauf changement radical, la démarche de Dominique de Villepin est à l'opposé de cette "continuité". Le parti politique n'existe pas. Il va prendre la forme juridique d'un parti mais pas l'esprit, les habits mais pas la culture. Le candidat va vivre sa première campagne électorale. Son discours s'inscrit dans une ligne directrice : le changement et tout particulièrement par le refus des clivages qui opposent en permanence. Quant à l'équipe, c'est celle de toutes les bonnes volontés des citoyens. C'est probablement là la première originalité : impliquer le citoyen, permettre qu'il s'approprie l'action publique au moment où la crise civique est installée. Le véritable défi réside dans la mise en place de cette nouvelle mentalité. Si elle s'installe avec succès, la présidentielle s'ouvrira sous des jours entièrement différents.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Exprimeo 5182 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines