Magazine

La réalité sombre

Publié le 31 mai 2010 par Videopaper
La réalité sombre

La vision numérique ne concerne pas seulement la représentation binaire de la réalité mais la manière de rendre visible cette représentation. Le raw est véritablement numérique car la représentation de la réalité n'est que calcul.

Modifier ou changer la balance des blancs sur un film «non raw» est une forme analogique de modification, et quand bien même on utilise des formules mathématiques c'est une altération de la représentation, la réalité n'est pas refaite mais altérée. Transformation.

Pour un film au format raw on n'altère pas la représentation, on la recrée. On réinjecte les nouveaux paramètres sur les données brut du capteur, et on recrée une nouvelle représentation, non pas par une altération mais par un recommencement. Renaissance.

Le capteur voit la réalité que sous forme d'intensité lumineuse, une réalité monochrome, matinée de vert. La couleur y sera calculé via les informations d’un filtre Bayer par exemple, ainsi que la balance des blancs, le contraste, la saturation etc..

Le raw est donc un calculateur de réalité. Il capte une réalité objective privée de sens, les paramètres que l’on injecte pour le développement, pour rendre visible, crée la réalité subjective, celle qui fait sens, qui fait regard. La réalité n’est donc pas ce que le capteur enregistre, mais ce que l’on fait de ces informations.

Le raw n’est pas une chambre noire, mais une chambre grise renfermant une réalité sombre, un réel en attente d'existence.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Videopaper 36 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog