Magazine Focus Emploi

Comment faire chaud au coeur à un recruteur ?

Publié le 31 mai 2010 par Claire Romanet

Vous chopez une chasseuse de têtes entre 2 tours géantes de la Défense. Elle sort d'un RV chez un vieux client (comprenez avec qui elle travaille depuis longtemps, y'a pas de vieux dans la com', y'a que des experts) et se dit « Tiens et si je passais un petit coup de fil à mon client X, qui est X à côté et que je n’ai pas vu depuis X mois… ». Réponse : « Oh Claire, quelle surprise, ah ben vi (si, si, on parle comme ça dans la com’), passe nous voir, t'es juste en-dessous de chez nous ».
Et voilà la recruteuse, chaloupant sur ses talons trop aiguille (pffeu, la prochaine que je viens là, je prévois 5 cm au lieu de 9) qui part à droite « Sur 30 mètres voui madame », puis descend des escaliers « Oh, je te vois là » dit le patron de com’ qui commence à bien se marrer derrière sa vitre fumée, « Allez, encore un peu… sous le porche maintenant ». C’est une caméra cachée pour Foursquare ou quoi ? Où est-ce que je vais ?
Ca y est, suis devant l’immeuble. 4e étage : les portes de l’ascenseur s’ouvrent et mon client est là tout sourire (mince, il a minci dis donc) : « Et voilà, bienvenue chez nous, tout notre étage ». Visite guidée des bureaux de l’agence… (au final je ferai 3 fois le tour).
Et voilà Charlotte, que j’ai recrutée, puis Thomas (que j’ai recruté…), et Marie (que j’ai… oui, oui, vous avez compris, ah cette Marie, toujours le sourire, quel beau produit d’importation ;-)),… Il manque la dernière, qui n’a pas pu suivre lorsqu’ils ont déménagé dans ces beaux locaux beaucoup trop loin de chez elle (mais qui a pleuré à chaudes larmes en les quittant). Bref, plein de gens contents de se trouver là, qui prennent le temps de venir me taper la bise et qui me remercient d’avoir participé à leur entrée dans cette boîte… Ah, ça fait chaud à mon petit cœur de recruteur tout ça et ça me rappelle pourquoi j’ai voulu faire ce métier il y a 10 ans : contribuer à rendre des gens heureux dans leur job.
Un beau travail d’équipe que voilà :
- le recruteur qui met en relation la force vive (le candidat) et le besoin (la boîte),
- le boss qui s’implique pour intégrer, fidéliser et faire grandir ses salariés,
- et les collaborateurs eux-mêmes qui donnent d’eux-mêmes pour amener l’agence encore plus haut.
Du baume au cœur j’vous dis.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Claire Romanet 5426 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte