Magazine Journal intime

Night at the Lagoon....

Par Moushette

Reprenons le récit de nos aventures du billet précédent. Hier aprèm j'avais donc invité le directeur de l'orpheu diner avec notre troupe dans un un des hotels chicos de la ville. Je savais qu'il aimait ce lieu, je savais donc qu'il ne refuserait pas ! ;-) Par contre je sentais le reste de ma troupe lasse, usée, avec qu'une envie, celle de diner vite fait à notre hotel modeste et se mettre au lit. Normal vu les émotions de la journée, la chaleur... Ambiance mitigée, mais malgré tout, personne ne s'est désisté, et tout le monde était d'accord pour m'accompagner à cette invit' forcémment un peu intéressée du directeur d'orpheu !
Cela dit j'étais un peu sûre de mon coup pour ma petite troupe, car l'endroit où j'allais les amener était hyper chicos, magnifique, spacieux et vert, décoré de suplimes objets d'art un peu partout...

Night at the Lagoon....Le soir donc, tout le monde était changé, beau et frais après 2 heures de repos dans notre hôtel. Brief rapide, promis on ne restera pas longtemps, on mangera vite faite, on empechera le directeur de nous faire des speach politiques afin de pouvoir rentrer tot... Puis nous nous sommes engouffrés dans nos taxis pour 20 minutes de route jusqu'au Mayfair lagoon. Réception gigantesque dans la verdure comme les indiens savent si bien le faire. Cottages autour d'un lac artificilel, patios, larges couloirs, piscine à débordement, lounges, le tout magnifiquement décoré. Les "aaaah" et les "oooh" fusaient de partout de mon petit groupe, on avait l'impression de se promener dans un musée...
Puis nous nous sommes attablés dans la grande salle climatisée et modern du restaurant "steel pot". Et lorsque les plats sont arrivés, les "aaah" et les "oooh" sont revenus ! La nourriture était un pur délice, et Mr. Mohanty était aux anges de pouvoir se régaler, nous parler politique, et de rigoler avec un des papas qui connaissait qqs mots de oriya appris en France ! L'ambiance s'est détendue, les rires sont revenus, la fatigue s'est volatilisée... Le dépaysement était total... Et plus personne n'était pressé de partir se coucher...
Lorsque j'ai du payer la note avec ma Visa, le personnel m'a demandé d'aller taper mon code sur la machine... en cuisine ! Médusée par le spectacle devant moi, j'ai négocié une visite de la cuisine (imaginez la surprise du dir de l'orpheu !!!). Et nous avons ainsi pu voir tous ces chefs toqués s'affairer entre le coin chineses (woks), indian (moultes pots de curries), et continental... Le chef n'était pas peu fier (malgré le fait qu'en principe les visites ne sont pas autorisés), et ma petite troupe était ravie de cette visite impromptue...
Depuis cette délicieuse soirée, la nuit s'est écoulée et nous nous préparons à d'autres émotions... Celles des adieux. Les filles quittent l'orphelinat cet après-midi avec nous. Il y aura une célébration avec un prêtre (un repas amélioré), une remise de sarees au personnel... Il y aura les larmes de celles qui se sont occupées de filles pendant 8 ans. Une fois de plus j'ai passé une nuit difficile à rêver que je tentais de consoler dans mes bras ces ayas inconsolables face au départ de celles qu'elles aimaient comme leurs filles depuis 8 ans. Nul doute que je ne serai pas la dernière à pleurer tout à l'heure (d'ailleurs j'ai déjà remplacé les lentilles par des lunettes en prévision...).
Après les adieux, j'ai prévu la visite d'un "mini" temple juste à côté de l'orpheu, un peu de shopping...
Let's see comment ira cette nouvelle journée...
PS : très touchée de savoir que la soeur de Snighda me lit ... Ta petite soeur est absolument craquante, une vraie chipie coquine et caline sur pattes, tu vas bien t'éclater avec elle ;-) !

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Moushette 547 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog