Magazine Société

Fragrance bling bling

Publié le 01 juin 2010 par Gommette1

Avec son nouveau parfum Lady Million, la marque Paco Rabanne fait un pied de nez à tous les grincheux déclinologues et les ronchons déficitaires, à tous les oiseaux de mauvais augure qui annoncent la fin du bling bling.

Le pendant féminin de One Million, la fragrance en lingot pour homme lancée en 2008, apporte un démenti à la diète générale et à l’argent maudit. Là, il s’agit d’un diamant en verre et (faux) or massif, un flacon réussi et réjouissant par son excès, son « trop » tape à l’œil, son design m’as-tu-vu.

Paco-Rabanne-Le-Captologue.jpg
Une campagne de publicité à plusieurs détentes va démarrer sur le même registre noir et blanc que One Million et avec un scénario provocateur où il suffit de claquer des doigts pour accéder au luxe flamboyant : un rêve de flambeur. Après des annonces en teasing, l’héroïne incarnée par le mannequin Dree Hemingway rencontrera en décembre le héros séducteur et tombeur de filles Matt Gordon, égérie de One Million.

Voilà un parfum décalé comme une bouffée d’air frais et une campagne qui donne envie de claquer son fric (même celui qu’on n’a pas…). Une chose est certaine, au prix où il est vendu, on ne risque pas la banqueroute.

Mais ce jus sarkoziste ne va pas plaire à Martine Aubry, la bourrue socialiste…


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Gommette1 1599 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine