Magazine Design et Architecture

LGV Bordeaux-Toulouse- : le fuseau arrêté !

Publié le 01 juin 2010 par Heilios

Réuni hier à la préfecture de Gironde, le comité de pilotage des Grands projets du Sud-ouest (Copil) a défini le couloir de 1000 mètres où devrait passer le futur train à grande vitesse Bordeaux-Toulouse et Bordeaux Hendaye.

Une étape essentielle vient donc d’être franchie, avec ce choix de tracé, qui doit désormais être soumis au Premier ministre pour approbation.

Le tracé ne fait pas l’unanimité, et notamment pour les viticulteurs de la zone d’appellation des Graves qui ne sera pas épargnée. Ces derniers pensaient avoir été entendus, et comptaient sur un ultime revirement de situation. Au final, après de nombreux ajustements, le fuseau retenu (D) ne « touche pleinement qu’une propriété viticole et va écorner à la base deux autres propriétés », indique le préfet Dominique Schmitt qui se veut rassurant. « On essaiera de trouver des solutions en tranchées voire en tranchées couvertes pour assurer la meilleure insertion de la ligne dans le paysage », ajoute Christian Maudet, chef de mission chez RFF.

Hier, des responsables d’associations de défense manifestaient encore devant la préfecture girondine. La Depeche.Fr nous apprend également qu’entre Montauban et Toulouse, 240 hectares de surfaces cultivées ainsi que 40 exploitations seront impactés.

Au Pays Basque, autre secteur où le tracé est sujet à de nombreuses oppositions, soixante maisons seront détruites. On en avait comptabilisé 2 350 au départ.

LGV-Toulouse-Bordeaux

LGV, Bordeaux-Toulouse, le tracé retenu ! @La Depeche.Fr

Le tracé retenu, est semble-t-il le tracé le moins cher, 155 millions d’euros, alors que la solution proposée par les représentants de la profession viticole aurait coûté 200 millions d’euros et la solution ouest 245 millions d’euros.

La LGV sud empruntera le tracé de la voie ferrée actuelle de la gare Saint-Jean à Saint-Médard-d’Eyrans. Ce premier tronçon sera cependant élargi : quatre voies entre Bordeaux et Hourcade (une voie de plus qu’aujourd’hui) et trois voies entre Hourcade et Saint-Médard (une voie de plus). Pour faciliter l’arrêt des TER, une voie à quai complémentaire sera aussi réalisée au droit des haltes de Bègles, Villenave d’Ornon, Cadaujac et Saint-Médard-d’Eyrans. C’est au niveau de Saint-Médard que la LGV deviendra vraiment LGV avec un tronc commun LGV Hendaye-LGV Toulouse jusqu’à Bernos Beaulac. À partir de là, la LGV Hendaye descendra droit vers le Sud (Captieux) et la LGV Toulouse prendra à l’horizontale la direction du Lot-et-Garonne.

Le site Internet Grands Projets du Sud-Ouest donnera, à partir de cette semaine, précisément et commune par commune, le fuseau retenu.

La prochaine étape est le passage du fuseau (1 000 m) au tracé, sous forme d’une bande de 500 mètres maximum.

Source : Sud Ouest, La Depeche, AFP

A lire également :


    Vous pourriez être intéressé par :

    Retour à La Une de Logo Paperblog

    Ces articles peuvent vous intéresser :

    A propos de l’auteur


    Heilios 10539 partages Voir son profil
    Voir son blog

    l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte