Magazine Juridique

Systèmes de sécurité automobile : l’enquête qui inquiète!

Publié le 01 juin 2010 par Gerardhaas

Systèmes de sécurité automobile : l’enquête qui inquiète!Au mois de janvier dernier, le magazine «Auto Plus» publiait son classement annuel des vols de voitures en France, la publication concluait sur la note rassurante d’une diminution du nombre de vols, pour la deuxième année consécutive. L’enquête nous apprenait également que les voitures les plus visées étaient les petits modèles anciens peu sécurisés, et plus étonnement, des modèles de luxe équipés de systèmes antivol dernier cri. Là, la baisse annoncée ne nous rassurait plus vraiment et la question du «comment » était alors dans tous les esprits !

Oui, comment des voitures équipées de systèmes de sécurité de plus en plus perfectionnés, (fermeture centralisée, alarme, système d’anti démarrage par code et puce…) étaient elles si facilement volées, et cela sans effraction en plus ?

La question du caractère «sans effraction» du vol prend toute sa mesure au regard de l’assurance, en effet, comment prouver à l’assureur que le véhicule retrouvé sans aucun signe d’effraction, a bien été volé et que les dommages subis ne sont pas de notre fait.

Peu d’assureurs croient leurs assurés sans preuves et il est quasi impossible pour les victimes de ce type de vol d’obtenir une indemnisation. Une enquête d’Auto Plus vient nous donner quelques réponses et quelque frayeurs par la même occasion.

En effet, si les progrès de l’électronique sont un bien fait utilisés à bon escient, il en va tout autrement quand ils sont mis à disposition de gens mal intentionnés.

Les professionnels du vol ont eux aussi sophistiqué leurs méthodes pour faire échec aux divers systèmes antivol, en détournant grâce à la vente en ligne, les outils électroniques destinés à l’origine dans leur version labellisée, au travail des serruriers et autres garagistes.

Le test effectué par l’une des journalistes du magazine, nous explique qu’il est très aisé de neutraliser à moindre frais, les dispositifs antivol les plus sophistiqués. Elle a ainsi testé successivement les outils permettant l’ouverture et le démarrage «sans effraction» des voitures.

Surtout, en se faisant passer pour un serrurier ou un garagiste sur le net, l’on peut s’offrir pour 120 euros, un passe-partout permettant d’ouvrir indifféremment et en quelques minutes, des voitures de marques : Golf, Volkswagen, Audi ou Skoda fabriquées entre 2000 et 2010.

Le démarrage nécessite lui un investissement plus important : 450 euros pour acquérir le logiciel qui permet de reprogrammer la clé et le système anti démarrage via un ordinateur portable relié à un outil de diagnostic, et 1650 euros pour le boîtier de démarrage sans clé des voitures entièrement électroniques.

Le vol de voiture se professionnalise et les voleurs organisés en réseaux ont gagné en envergure et en ingéniosité, il s’agit maintenant de savoir si l’imagination créatrice des ingénieurs automobiles supplantera finalement celle toujours affûtée des malfrats.

Le consommateur se retrouve bien démunit face à la situation et en regretterait presque la bonne vieille méthode du vol avec effraction, parce que dans ce cas au moins, la preuve du vol est plus facile à apporter, et l’indemnisation plus plausible. En somme, il ne lui reste plus qu’a choisir le moindre des deux maux, du vol avec, ou sans effraction.

Sources :

-Magazine le figaro; -Voir le document

-Site France info; -Voir le document


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Gerardhaas 406 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine