Magazine Environnement

Hyperactivité des enfants : les pesticides sur le banc des accusés

Publié le 01 juin 2010 par Bioaddict @bioaddict

Des pesticides qui favoriseraient l'hyperactivité des enfants

Hyperactivité des enfants : les pesticides sur le banc des accusés

" Sous-produits d'agents nerveux développés durant la Seconde Guerre Mondiale, les pesticides organophosphorés sont des neurotoxines qui s'attaquent au système nerveux. Une exposition prolongée aux organophosphorés peut provoquer des vertiges, vomissements, attaques, paralysies, pertes des fonctions mentales et, éventuellement, la mort ", note la FAO, l'Organisation des Nations-Unies pour l'alimentation et l'agriculture.

Or quelque 40 organophosphates sont homologués par l'Agence fédérale de protection de l'environnement, et 33 000 tonnes de pesticides ont été répandues en 2001 aux Etats-Unis, selon des chiffres cités dans l'étude menée en Amérique du Nord !


Suivez notre flux RSS
l'actualité du bio en direct

Réagir à cet article Créer une nouvelle discussion
créer un nouveau sujet dans le forum

Je souhaite également recevoir
les bons plans et offres partenaires
la newsletter des professionnelles
lire la suite
Les enfants exposés à des concentrations importantes de pesticides via les fruits et légumes cultivés aux Etats-Unis seraient plus susceptibles de souffrir de troubles de déficit de l'attention/hyperactivité (TDAH), selon une étude américano-canadienne publiée le 17 mai dernier dans la revue Pediatrics.

Une étude du Centre d'immunologie de Marseille Luminy (CIML) a déjà prouvé qu'il existait un lien de causalité entre l'exposition des agriculteurs aux pesticides et certains cancers du sang.

Lire "Lien entre pesticides et cancers chez les agriculteurs est établi"

Cette fois-ci c'est un autre lien de causalité qui met en cause les effets nocifs des pesticides, en particulier les pesticides organophosphorés.

Les cas de 1 139 enfants âgés de 8 à 15 ans ont été étudiés par des chercheurs aux Etats-Unis et au Canada. Ces derniers ont découvert que ceux chez qui des concentrations élevées de pesticides de type organophosphates étaient détectées avaient deux fois plus de chances de souffrir de TDAH, troubles de déficit de l'attention/hyperactivité.

"Cette étude est une nouvelle preuve du lien entre l'exposition à de hauts niveaux de pesticides et les troubles du développement", affirme l'étude.

A lire aussi : hyperactivité des enfants : les additifs alimentaires impliqués

lire la suite

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Bioaddict 1747292 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte